Lire la suite

Petit février

Petit février tire à sa fin, avec sa pleine lune ce soir. Toujours, le voyage des migrateurs nous emplit de joie : c'est une valeur sûre bien que mystérieuse.
Lire la suite

Cartes et boussole

Quand on se pose de drôles de questions : pourquoi le Nord est toujours en haut ?
Lire la suite

Billet négatif (mais pas que)

Il faut parfois trouver tout près ou plus loin, quelques instants qui vous permettent d'affronter la réalité. Les oiseaux ou une chanson irlandaise...
Lire la suite

Paris

Quand on revient de Paris sens dessus dessous, sentiments très mêlés, le prix pour un bon moment est très élevé. Mais il y avait l'immense Nicolas de Staël. Ne retenons que ça !
Lire la suite

Poèmes anciens

Un fantôme d'oiseau, le froid, la lointaine présence et l'humilité de Satie admirablement servies par R. de Leeuw : la saison est à la mélancolie.
Lire la suite

CHATS 2

Le deuxième billet sur les chats : sujet inépuisable. " Il n'y a pas de chat ordinaire " Colette
Lire la suite

CHATS 1

Il y a si longtemps que je voulais parler d'eux ! Et voilà qu'en me lançant, je bafouille, je balbutie, je ronronne presque. Voici LES CHATS.
Lire la suite

Folles dendrophiles

VÉGÉTAL Je passe sur les lauriers roses (et blancs et rouges), je délaisse les figuiers de Barbarie déchaînés,…
Lire la suite

Vrac de septembre

Entendre Barbara Hannigan parler de Reinbert de Leeuw : une grande émotion. Laquelle appelle d'autres émotions dont cette Rêveuse de Monsieur de Sainte Colombe. S'en remet-on ?
Lire la suite

Parce que c’était lui…

Parce que c'était lui... Le Balthazar tiniote, en plus d'une amitié sereine, fait naître une quantité de sensations. Certaines bêtes ont ce pouvoir.
Lire la suite

Bestiaire décroissant

Le règne animal d'un tout petit pays entre prairies et rivières, ciel et terre. Du beau monde !
Lire la suite

La rêveuse

Le rêve : être une rêveuse ! Dans une autre vie peut-être...
Lire la suite

EASY

Grâce à un mot, EASY, vous décrivez un état d'âme, une situation, vous appelez une quiétude qui vous fait défaut. C'est un mot mantra qu'il faut expirer. On peut toujours essayer, non ?
Lire la suite

J’m’embrouille

Quand la mémoire flanche... la mémoire des noms et des titres. On se console par la jubilation lorsqu'on retrouve !
Lire la suite

Tout est neuf !

Parution d'un livre : toujours une joie. Un blog qui fait peau neuve : bravo au travailleur de l'ombre. Et des histoires à venir.
Lire la suite

Un livre – Un film

Quand un livre et un film vous font du bien : deux univers diamétralement opposés, le point commun : l'émotion.
Lire la suite

Entre chien et lune

Quand une musique revient du fond des temps et qu'elle vous chamboule encore.

Une si longue absence

La visite d'étonnants oiseaux et un paysage de contes : voici ce qui a ponctué ma semaine.
Lire la suite

BRUIT

Tout ce que le bruit veut dire ! Et plus particulièrement, celui que vous ne supportez pas.
Lire la suite

Soutenir l’écriture

Le végétal, le minéral, les tissus, les os, le métal : la diversité des supports de l'écriture est immense.
Lire la suite

Rendre grâce

Texte automne 2022 Photo de Une Feggari Xouw. Les corps, au plus près des ombres et de la lumière.
Lire la suite

Les cigales d’Égine

Une magnifique petite île, douce. Plus que jouer au guide touristique, vous donner en partage le saisissement de la beauté, les présences immédiates et lointaines.
Lire la suite

Les vendangeuses

Quand un nom de fleur fait revenir des souvenirs heureux, des couleurs et des fruits, de la musique.
Lire la suite

L’été meurtrier

Je poste aujourd'hui, 6 octobre, ce billet écrit en septembre. Il n'est plus d'actualité - à part l'avarice du ciel - mais il ne faut pas oublier trop vite. Bel automne à vous.
Lire la suite

ATELIER(s)

Les Je me souviens, les dictionnaires, l'atelier... On travaille !
Lire la suite

Un bestiaire

Vinciane DESPRET dit que ce qui l'intéresse, ce n'est pas pourquoi les gens aiment les animaux mais plutôt COMMENT. Pour moi, c'est humblement, avec curiosité et la plupart du temps, émerveillement.

AVISSSSS sur REPLIQUE

Que mes lecteurs veuillent m’excuser : à la suite d’innombrables incidents, scories, parasites et autres calamités, le billet…
Lire la suite

La réplique

Quand une photo inspire un tableau : quand deux artistes jouent leur partition, la première interprétant le réel, la seconde interprétant cette interprétation.

Brève

Pour information, la photo de profil (dite la Loutre, pour la Baleine je n’ai pas le format requis)…
Lire la suite

L’une dit… L’autre répond 3 – Mer et nuages

Enfin, dans les dialogues rêvées, l'évidence de la mer et de ses compagnons célestes. Nous ne nous lassons pas de la poésie, tantôt classique tantôt surréaliste des lieux. Je souhaite partager.
Lire la suite

L’une dit… L’autre répond – 2 Végétal

Après ceux du règne animal, les échanges continuent autour d'un autre règne : celui du végétal. Choix difficile dans les images... Mais du vif au mort, de l'arbre à l'herbe, tout nous inspire des mots.
Lire la suite

L’une dit… L’autre répond – 1 : la faune

Nos yeux accrochés, souvent par les mêmes images. Ou bien l'une dit : Regarde ! Nous échangeons, c'est parfois un peu surréaliste alors nous rions. Et nous essayons de fixer l'instant. D'abord, les bêtes.
Lire la suite

Sur le départ

Quand on ne sait pas voyager, qu'on aime partir mais qu'on ne sait pas faire les bagages... Quand le départ est compliqué alors que c'est si joyeux d'y aller !
Lire la suite

Le voyage des voyelles

Quand on aime la langue et qu'on se penche sur l'histoire de l'écriture, on voit apparaître les VOYELLES ! Et ça change tout. Essayez de prononcer le mot YOUYOU en supprimant les voyelles...
Lire la suite

Vol-au-vent (invariable)

Le bon vent ? Le mauvais vent ? Hélas... Plutôt celui qui dessèche, qui brise, qui arrache. Celui qui n'en démord pas comme un macaque. Pardon pour ce billet triste.
Lire la suite

J’épie les pies

Quand l'espionnage des pies prend beaucoup de temps, qu'on voit plein de mouvements et de formes, qu'on attend sans attendre vraiment une éclosion qu'on ne verra peut-être pas tandis que le printemps pousse sa verte chansonnette.
Lire la suite

D’une île à l’autre

Quand un coquillage vous fait flotter d'île en île jusqu'aux touches de l'accordéon...
Lire la suite

Les marchands de consolation

Quand on fulmine contre les marchands de bonheur, contre le " bien-être " obligatoire, contre l'anesthésie de la pensée par des outils-pansements très lucratifs !
Lire la suite

TERREMOTO

Des souvenirs de tremblements de terre, dans l'enfance et mon pays natal pour le premier, dans la jeunesse et le pays le plus exotique que je connaisse pour le second. Les deux très forts.
Lire la suite

La persécution des livres

Le supplice des livres : bibliothèque mal rangée, ceux à lire, ceux à donner, ceux à prêter... Les livres peuvent vous sadiser !
Lire la suite

Billet de dendrophile

Vous l'aurez compris, Clarisse et moi aimons les arbres. Ils nous sont indispensables. Elle les photographie avec amour. Je les contemple et reçois leur présence. Merci, les arbres !
Lire la suite

L’île longue

Le bout de l'île : y aller, bien sûr en traversant des lieux fous. Y arriver, s'y baigner. Se dire : j'y suis.
Lire la suite

Pensées en cage

Réduire au silence les ruminations et se nourrir et se consoler avec les arbres, la lune, le ciel. Bref, élargir l'horizon. Aspirer la lumière. Se taire. Ecouter le grand silence.
Lire la suite

Un peu de Paros

Toujours la Grèce, pour toujours ! De joie en joie. Merci l'amie. Tant à dire et à montrer (lorsqu'on voyage avec une photographe). Pays béni des dieux. Lumière.
Lire la suite

De l’aube à l’aurore

Ce moment de la naissance du jour au lever du soleil : interstice plein d'ignorances et de beautés.
Lire la suite

Le doux pays, avant d’autres départs…

Quand l'humble pays vous donne tout sans bruit. Souriant et presque timide. Accepter tout en confiance et ne pouvoir offrir que son regard.
Lire la suite

Les grands-mères

Les grands-parents et plus précisément les grands-mères. Fantômes pour certains, grand amour pour d'autres. Les aïeux sont comme des pays lointains.
Lire la suite

Enterrement

Quand les filles s'emparent de la tradition : c'est un joyeux enterrement !
Lire la suite

Le concert

La magie du concert : rien ne remplace ce moment. Plongée en apnée dans le vif, dans le cœur, à l'intérieur de la Musique.
Lire la suite

Les Pierrots

Quand l'activité principale devient l'observation des moineaux et de leur progéniture : on ne voit pas le temps passer !
Lire la suite

ESTRAN

Le lieu de l'eau et des oiseaux
Lire la suite

Les cabanes

Les cabanes pour tous !

Choix du livre : IMPOSSIBLE !

IMPOSSIBLE de faire un choix dans tous ces livres... Juste saluer quelques auteurs, les remercier. Quelle consolation, la littérature !
Lire la suite

Le doute de tout

Et si l'on doutait, hein ? Si on vivait dans le doute avec une seule certitude : on va tous mourir ! Et en rire.
Lire la suite

Billet bizarre : c’est l’printemps !

Quand on s'accroche aux branches, rameaux, fleurs et feuilles, ailes d'oiseaux et pattes de chien. On s'accroche parce que c'est du solide et qu'en ce moment, le sérieux et le compétent manquent. En rire ?
Lire la suite

Delacroix le marocain

Les carnets de croquis : c'est vivant, ça parle, ça danse ! Et quand ils évoquent de façon si juste le pays bien-aimé, on est heureux !
Lire la suite

Ramon Gomez de la Serna

Je découvre un immense écrivain. Tout ce que j'en ai lu m'enchante. Et je dis au revoir à un grand musicien, so Chick ! Ils vont bien ensemble, mes deux artistes.
Lire la suite

Les mots secs

Les mots secs - Poème récent
Lire la suite

ça suffixe !

Les mots qui écorchent yeux et oreilles ! Non parce qu'ils sont nouveaux mais parce qu'ils désignent - plus ou moins exactement d'ailleurs - des choses qu'il faut nommer différemment. Pourquoi ? Réponse complexe.
Lire la suite

Les minuscules

Je l'écrirai en minuscule, ce billet sur les petits de tous règnes et ce sera un monde MAJUSCULE. Small is beautiful !
Lire la suite

L’affreux petit mot

Quand le monde bascule dans la peur, la maladie la plus dangereuse.
Lire la suite

D’autres regrets

Il y a les petits regrets (origami, plongeon) et puis les plus lourds, ceux qui vous laissent bien mélancolique. Dans une autre vie, qui sait ?
Lire la suite

Les questions

Toujours l'œil attiré par des trucs bizarres ! Des formes, des couleurs, des matières. On décline, on inverse, on renverse, on imagine, on invente à partir du réel.
Lire la suite

Lait de temps

La lecture d'un beau livre apporte le souvenir d'un texte. Pas de lien direct, une parenté : aridité et abondance.
Lire la suite

Encore heureux…

Pas en dessous (36ème), pas au dessus : juste à côté pour voir en oblique ce qu'il y a de passionnant de magnifique, de petit comme un champignon ou d'immense comme le ciel... Un tango.
Lire la suite

Aube enjambée

Poème inédit : Aube enjambée
Lire la suite

En guerre !

Quand on entasse trop, qu'on ne sait plus classer pour l'avoir trop fait dans son métier, quand les papiers, TOUS les papiers s'empilent... Quand on ne sait plus par où commencer, découragée : le bureau restera capharnaüm.
Lire la suite

” Tu es d’air et de larme et je suis sur la terre “

Sabine Dewulf, une résonance particulière. Je découvre son écriture et ce n'est pas une surprise : bien sûr, elle écrit comme ça ! Mais c'est une émotion, une mélancolie bien douce. Pas de narcissisme, pas de copinage. De l'admiration et une proximité.
Lire la suite

Billet geignard

Billet où l'on s'autorise à exposer ses motifs de tristesse, où l'on se lamente, où l'on geint. Et encore on ne dit pas tout...
Lire la suite

Vous avez l’bonjour de…

Carte postale d'un lieu simple où l'on respire, où l'on reprend des forces. Où le fait de regarder le ciel nourrit, permet le tutoiement de la solitude.
Lire la suite

Jamais trop de livres !

Entre liseuse pleine et cadeaux (merci TOUS les ami(e)s), par ces temps exigeants en immobilité, on lit. On ne grappille pas : chacun des livres évoqués ici requiert toute mon attention. Et je retrouve un goût, une saveur, un plaisir, oui un bonheur.
Lire la suite

Il y aura toujours des enfants

Peut-être que tout joue dans la nature ? Même les nuages... Et si ce n'est pas vrai et que j'ai envie de le croire ?
Lire la suite

Voici ce qui fut ici…

Texte inédit. Conte cruel et réel. Une sorte de fin du monde.
Lire la suite

Glaner – Flâner

Les rencontres pendant les promenades en forêt : tout un monde proche !
Lire la suite

Avec tout ça…

Du végétal et de l'animal pendant et après l'étrange période. La nature n'a pas dit " Pouce ! ".
Lire la suite

” Une boussole des possibles ” 2/2

Suite et fin (?) de la réflexion que Mireille Delmas-Marty nous propose : l'humanité de l'humain, et ce qui, dans la nature, devrait être considéré comme BIEN COMMUN MONDIAL
Lire la suite

” Une boussole des possibles ” 1/2

Quand certaines personnes vous aident à réfléchir plus " sérieusement " sur ce qui se joue en ce moment. Des notions complexes examinées avec intelligence : je me sens moins bête.
Lire la suite

Ma chère Claire

Deux ou trois choses que nous aimons d'elle, Madame CLAIRE BRETÉCHER (nom que peu de gens prononcent bien). Exercice d'admiration
Lire la suite

Un petit vrac de balcon

Sur le balcon il y a ... inventaire à la Prévert, oui, pré vert. Il en manque beaucoup, surtout les ratons laveurs. Demain, peut-être.
Lire la suite

Modèle

Les modèles des peintres. À quoi servent-il ? Sont-ils prétexte, pâtes à modeler, d'autres présences qu'eux-mêmes ?
Lire la suite

Rêver le revif

Temps présent, temps mort, temps vif : savoir être là.
Grue couronnee (Balearica pavonina)
Lire la suite

Couronnement

Histoire à ne pas mettre un humain dehors !
Illustration oreille
Lire la suite

Sons, bruits, voix

Quand on entend TROP bien : agréments et désagréments de cette particularité
Lire la suite

José ENSCH, poète

Une poésie puissante et lointaine. Comme le sont les photographies. Pour moi, un côtoiement parfait.
Lire la suite

À la va comme j’te pousse

Quand on tremble - mais pas de froid - parce qu'un printemps prématuré fait peur. Parce qu'on aime que les saisons restent à leur place et bien proportionnées.
Lire la suite

Et quelquefois j’ai…

Lorsqu'on tombe sur un livre torrentiel, qu'on tente de regagner la berge et qu'on est repris par les tourbillons, ceux des voix, des mots des images. Épuisant voyage. J'aime quand on sue avec l'auteur (une pensée émue pour le traducteur et l'audacieux éditeur. )
Francisco_de_Goya_y_Lucientes__Fire_at_Night
Lire la suite

Alerte rouge

Peur et compassion pour le vivant qui brûle. Pour la première fois, dans l'ère moderne, un pays tout entier est ravagé par le feu : cette apocalypse parle à ce qui, en nous, reste fragile, la croyance en la toute-puissance de l'Homme. C'est la revanche de la nature bafouée.
Monsieur Pie mouillé (2017-05-18)
Lire la suite

Quelle trempe !

Quand un mot parle plusieurs langues, polysémique, c'est chic ! Quand le mot n'est pas très beau (franchement, TREMPE) mais nous laisse jouer avec lui.
Lire la suite

Autour du bleu

Il y a des couleurs qui font jaser (jazzer). Le BLEU - qui n'est pas ma couleur préférée si l'on peut en avoir une ! - est riche à foison d'histoire, de symboles, de déclinaisons. On n'en fait pas le tour (zut, j'ai oublié les potiers de Safi !)
Lire la suite

Courber l’échine (sur une idée de PPP)

Quand ces petits rectangles vous font croire qu'ils ont le pouvoir, qu'ils sont indispensables. Vous manipulez un jouet qui se joue de vous. Voire pire...
Lire la suite

Don Ata, el bagual*

Quand, 9 ans après, on revient à ses anciens émerveillements auxquels s'ajoutent de nouveaux : ces musiques argentines qui vous parlent à l'oreille d'amour, de tristesse, de danse et de la terre.