Lire la suite

À jamais, l’île (1)

Un lieu : à la fois paisible et rugueux. Une île qui fait partie de cet arc sacré autour de Délos. J'en aime chaque rocher, chaque plage, chaque nuage.
Lire la suite

Paris

Quand on revient de Paris sens dessus dessous, sentiments très mêlés, le prix pour un bon moment est très élevé. Mais il y avait l'immense Nicolas de Staël. Ne retenons que ça !
Lire la suite

Folles dendrophiles

VÉGÉTAL Je passe sur les lauriers roses (et blancs et rouges), je délaisse les figuiers de Barbarie déchaînés,…
Lire la suite

Les cigales d’Égine

Une magnifique petite île, douce. Plus que jouer au guide touristique, vous donner en partage le saisissement de la beauté, les présences immédiates et lointaines.
Lire la suite

L’île longue

Le bout de l'île : y aller, bien sûr en traversant des lieux fous. Y arriver, s'y baigner. Se dire : j'y suis.
Lire la suite

Un peu de Paros

Toujours la Grèce, pour toujours ! De joie en joie. Merci l'amie. Tant à dire et à montrer (lorsqu'on voyage avec une photographe). Pays béni des dieux. Lumière.
Lire la suite

Vous avez l’bonjour de…

Carte postale d'un lieu simple où l'on respire, où l'on reprend des forces. Où le fait de regarder le ciel nourrit, permet le tutoiement de la solitude.
Lire la suite

La grande ville

La grande ville, on l'aime pour ses trésors. On la déteste pour ses misères, sa multitude, sa crasse. On peut y voir et entendre des merveilles mais... on l'adore quand on en part.
Lire la suite

Îles mobiles – 2. Le Végétal

Sur les îles : des fleurs, des plantes, des arbres, des fruits : que de cadeaux reçus cette année ! Plein les mirettes et les narines... et c'est en couleurs !
Lire la suite

International

On voyage vite et loin, à pied, en bateau, avec les gens et les animaux, surtout les oiseaux. Tout ça à Bordeaux, bords d'eaux.
Lire la suite

La vraie nature d’août

L'on n'aime pas trop le mois d'août mais des lieux le rendent aimable... Où l'on remercie ceux qui rendent possible cette parenthèse.
Lire la suite

Amarres

On sait toujours qu’un voyage s’achève sauf à être un routard permanent. Ce qui est loin d’être mon…