Billet bizarre : c’est l’prin­temps !