Les mots secs

Les mots secs – Poème récent

MOTS SECS

Pas d’étoiles. Pas de lune. Le ciel est seul. Il fera gris tout à l’heure, demain.
Il n’y a que ces branches nues. Le ciel est la tombe de ces mille jambes blanches.

Sécheresse de ces heures qui ne donnent rien. Qui passent, indifférentes à notre indifférence. Les pensées pendues sur leur cintre, empoussiérées.
Mais aussi, qu’avons-nous à attendre ? Nous savons bien que nous sommes sans importance !

Il y a quelqu’un dans la chambre. La mort l’étreint, l’encercle. Un étau aux tempes, un supplice ancien.

Le matin sur le drap, je ramasse des mots secs. Blancs comme des os.

 

Janvier 2021

 

0 Shares:
Choisissez de suivre tous les commentaires ou seulement les réponses à vos commentaires
Notification
guest
8 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Vous pourriez aussi aimer
Lire la suite

Été 1

Été 1 Quelques jeunes nuages tressent le ciel en hâte. Les cimes des arbres palpent et défont ces…