Chats du Gard

Chat du Gard
Des pays de chats, ceux de Barjac, Gard

Il y a des pays de chats. Ils y règnent en maîtres. Mais avant d’arriver à destination, on croise des pays fabuleux. On se heurte à la Corniche des Cévennes après avoir tourbillonné dans les Gorges du Tarn, de rudes contrées qui ont l’art de vous renvoyer à votre toute-petitesse.P1040282.JPG

On ne se laisse pas écrabouiller même si les yeux ont du mal à engranger de telles masses. On passe en interdisant au chauffeur de regarder en haut, à droite, à gauche : juste la route. C’est le lot du chauffeur, sa mission, son travail : amener à bon port des passagers qui ont tout loisir, eux, de s’en mettre plein les mirettes !

Et puis on finit par arriver car les voyages ont parfois un but. Dans le village de Barjac, on s’extasiera surtout sur les chats. Ailurophile un jour, ailurophile toujours. Certes, le village est beau mais les vieilles pierres sans les habitants…

chat-farceur.JPG Et on tombe sur lui : le chat farceur ou chat perché.

Il y en a partout, à chaque coin de ruelle, sur les toits, dans les cours, de toutes les couleurs, isabelle, crème, noir, roux : on imagine le métissage. Certains se laissent caresser, d’autres fuient queue en l’air.
On regardera longtemps celui-ci qui exécute une gracieuse chorégraphie sur son balcon : c’est le chat pitre.chat-pitre.JPG

Chat du Gard le funambule
Chat du Gard le funambule

C’est tout ce qu’on vous dira de ce voyage pour l’instant. Parler des chats de Barjac, entre Gard et Ardèche.

Ah ! quand même, pour finir en beauté une superbe musique de Georges Bizet, la symphonie en ut et dans cette version parce que j’aime bien cet orchestre et son chef. (Un peu capillotracté parce que j’étais partie sur l’Arlésienne de Bizet à cause du Gard et puis et puis, La Farandole, poum poum pam poum , non ! Carmen non plus, il n’ a pas écrit que ça, le pauvre ! Alors oui à La symphonie en ut)

 

0 Shares:
Choisissez de suivre tous les commentaires ou seulement les réponses à vos commentaires
Notification
guest
8 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Vous pourriez aussi aimer
Lire la suite

Un bestiaire

Vinciane DESPRET dit que ce qui l'intéresse, ce n'est pas pourquoi les gens aiment les animaux mais plutôt COMMENT. Pour moi, c'est humblement, avec curiosité et la plupart du temps, émerveillement.
Lire la suite

La vraie nature d’août

L'on n'aime pas trop le mois d'août mais des lieux le rendent aimable... Où l'on remercie ceux qui rendent possible cette parenthèse.
Lire la suite

Folles dendrophiles

VÉGÉTAL Je passe sur les lauriers roses (et blancs et rouges), je délaisse les figuiers de Barbarie déchaînés,…