La ville qui monte (ou qui descend)

Une ville pentue, peinte, peps !

Les pentes

Ville pentue
Ville à quatre rives
Ville vallon

Ville en couleurs
Déjà le Sud y parle
Ville à grimper
Ville à marcher mollet tendu : entendez l’andante !
À se retourner, reprendre son souffle,
Le temps d’embrasser sa rondeur.

Certains disent que ces pentes fabriquent des gens vifs, des colères, des révoltes.

Un homme y raccommode les trottoirs et le bitume avec des mosaïques. 

Un couple d’anciens remontent la rue pentue. Il porte une cravate rouge. Elle est élégante et porte son sac au bras en un joli geste désuet. Elle tient aussi son homme par le bras. Et c’est le parapluie qui les tient, tous agrippés à la pente.

L’artiste Ememem : https://www.facebook.com/emememstreet/

0 Shares:
Choisissez de suivre tous les commentaires ou seulement les réponses à vos commentaires
Notification
guest
6 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Vous pourriez aussi aimer
Lire la suite

Paris

Quand on revient de Paris sens dessus dessous, sentiments très mêlés, le prix pour un bon moment est très élevé. Mais il y avait l'immense Nicolas de Staël. Ne retenons que ça !
Lire la suite

Îles mobiles – 2. Le Végétal

Sur les îles : des fleurs, des plantes, des arbres, des fruits : que de cadeaux reçus cette année ! Plein les mirettes et les narines... et c'est en couleurs !