Le courrier de l’état : un P.V. facétieux

Le Lamentin Fort de France
L’avis de contravention laisse rêveur !

Il y a quelques histoires qui font voir du pays  : un matin, enveloppe République Française. Petit frisson : rarement des bonnes nouvelles. On espère la gentille lettre du style “Vous avez payé beaucoup trop d’impôts ! On vous les rend + les intérêts. Veuillez trouver ci-joint un chèque de… On vous remercie pour votre honnêteté.” On rêve. On sait bien que le Père Noël etc… (Ah non, ça suffit avec le P. N. !)
On ouvre avec une légère appréhension. AVIS DE CONTRAVENTION. C’est râpé pour le cadeau. On lit tout :
– Excès de vitesse, 72 km/h pour vitesse autorisée à 60 km/h – C’est possible. Ce n’est qu’après qu’on tiltera sur le 60 km/h…
– Immatriculation du véhicule : ben oui, c’est le petit camion. L’humeur s’assombrit
– La date : 29 octobre 2016, oui, pourquoi pas ? Ça se gâte avec l’heure : 04h07 ! Je regarde l’agenda : on était à la campagne, peinards, au coin du feu et plus sûrement au lit à 04h07 !
Et puis, on arrive à la ligne consacrée au lieu : Direction Lamentin vers Schoelcher (???) FORT DE FRANCE  97200. On éclate de rire ! Mon fiancé me dit : je te jure, c’est pas moi !
On élabore des scénario les plus surréalistes : le transport en avion du camion – même petit – jusqu’à Fort de France, la ballade nocturne et un peu trop véloce de Lamentin vers Schoelcher et retour en avion dans notre Grande Aquitaine ! Fin octobre. On va pouvoir frimer : Ouiiii, on était en Martinique fin octobre, on s’est baladé en camping-car, c’était géniaaal ! Figurez-vous qu’on s’est même pris une prune une nuit qu’on flânait sur la côte… Et chez eux, c’est pas limité à 50 ou 70… Non, ils en sont encore au 60 !
N’empêche ! Je ne sais pas s’ils vont retrouver le véhicule arborant sa fausse immatriculation, mais j’irais bien faire un tour à la Pointe du Diamant, moi…

0 Shares:
Choisissez de suivre tous les commentaires ou seulement les réponses à vos commentaires
Notification
guest
20 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Vous pourriez aussi aimer
Lire la suite

International

On voyage vite et loin, à pied, en bateau, avec les gens et les animaux, surtout les oiseaux. Tout ça à Bordeaux, bords d'eaux.
Lire la suite

Folles dendrophiles

VÉGÉTAL Je passe sur les lauriers roses (et blancs et rouges), je délaisse les figuiers de Barbarie déchaînés,…