Des projets, des promesses

Quand tout est au futur…

Il s’est passé tant de choses en peu de temps ! Et la météo n’était pas en reste pour les surprises et les contrastes !
En tête, comme une comptine, ces mots du poète de mon enfance, mon enfance en poésie avec lui pour grand frère :
“Je voudrais je ne pourrai pas
M’absenter des chevaux et des lilas” René-Guy CADOU
Mais ils étaient là, les lilas !
Il y eut en arrivant là-bas, ce projet d’iris et le lendemain l’iris en majesté :

Iris 1
Iris 2

Il y eut les cytises et la chouette, l’écureuil et la rivière qui se prenait pour un torrent.
Quelques timides grenouilles.
Des orchis bourdons, tiges hautes mais fleurs en préparation. Elles ne sont pas prêtes, pas encore mais très nombreuses, cette année. Elles changent de place et s’approchent de la maison. Une petite armée de bourdons en marche. En vol.

En hommage à l’ami qui nous reçoit là-bas, le chiroptéraphile qui leur attribue de jolis prénoms, il y eut le ballet des pipistrelles, un peu timides au départ – elles sont jeunes – mais un final superbe offert par un beau spécimen.
Un garçon sûrement.

Résultat de recherche d'images pour "amoureux des chauve-souris"

Et surtout, surtout, un soir, ce chant oublié qui nous stupéfia : un rossignol.
Nous n’en avons pas entendu depuis des années.
Excusez les images un peu tartes (pas toutes) mais musicalement, c’est tout à fait ça et c’est prodigieux :

 

Il y eut ce bout d’été au milieu du printemps avant le retour de l’hiver : merci les saints de glace ou l’avril-ne-te-découvre-pas-d’un-fil ! Mais ça ne fait rien, les vêtements avaient pris des aller-retour – tous les ans, c’est pareil à cette époque – les bottes jouent les prolongations, les écharpes font leur grand retour.
On s’en fiche ! On sait que bientôt…

Et pour vous, en avant première :

Le projet de muguet
0 Shares:
Choisissez de suivre tous les commentaires ou seulement les réponses à vos commentaires
Notification
guest
12 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Vous pourriez aussi aimer

Figures de style

DEVOIR DE VACANCES C’est Brigitte qui, dans son commentaire sur le billet ” poésie ” et ses oxymorons,…
Lire la suite

Sur le pont du Nord

Finalement, que dit-elle cette vieille chanson ? Qu'il ne faut pas qu'une fille aille danser toute seule sinon elle perd sa ceinture dorée. Sa ceinture et le reste... Bon, le pont s'effondre, elle en meurt même si c'est son frère qui l'a emmenée. Continuez l'interprétation et cherchez l'erreur. À l'origine de ce billet, l'invraisemblable, l'incroyable, la terrifiante histoire de Cologne et d'ailleurs [...]