Charivari

Musique : le Charivari agréable

Saison de charivari… charivari charabiesque !

Le joli mot issu du latin caribaria emprunté au grec καρηβάρεια (karêbária) signifie « lourdeur de tête », « mal de tête ». M’étonne pas, rien que le mot fatigue ! Fait quand même un peu penser à ” chair avariée ” !
Mais derrière ce mot, tout une histoire, une coutume européenne d’au moins 1000 ans signalée en France dès le 11e siècle.charivari.jpg

Des gens se rassemblent en cortège et défilent en faisant bruit et musique, protestant et/ou se moquant surtout à propos de (re)mariages jugés de mauvais goût. Exemples : une jeune veuve se remarie après seulement 15 jours de deuil : CHARIVARI ! Un vieil homme épouse une jeunesse : CHARIVARI ! Plus tard, le charivari sera plus politique et servira à dénoncer en narguant les pouvoirs politiques, religieux et judiciaires, ce qui leur paraît répréhensible. Ces protestations sont surtout bruyantes d’ailleurs puisque les instruments utilisés sont des objets détournés de leur usage traditionnel : casseroles et autre batterie de cuisine, crécelles pour une ” contre-musique “, donc pour un contre-pouvoir, opposée aux musiques religieuses et à l’harmonie.

Le terme désigne aussi bien le défilé lui-même que le bruit généré par la foule, le tapage et le désordre ! Parade pour une parodie ! Tohu-bohu chaotique. Brouhaha.

chari.jpg

Peut-être avons-nous tous besoin de nous faire du bruit pour évacuer le charivari intérieur et extérieur, rendre audibles angoisses et tourments.

Nouveau verbe à mon vocabulaire : ça va charivarier !

P.S. : pas moyen de faire paraître le billet sans le surlignage blanc : encore un coup de Cher Ivary !

0 Shares:
Choisissez de suivre tous les commentaires ou seulement les réponses à vos commentaires
Notification
guest
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Vous pourriez aussi aimer

Le don des larmes

   Tout est parti d’une confusion : le don des larmes devant être entendu comme “avoir le don des larmes“,…