Cadeau des pies

Le chantier des pies : une joie

Il y a en face de notre balcon trois chênes dont l’un quasiment à portée de main. D’ailleurs, nous avons remarqué qu’ils sont très décalés dans leur enfeuillage (je ne trouve pas le mot, s’il existe, pour l’apparition des feuilles). Et depuis deux jours, grosse effervescence dans le chêne le plus proche : une intense activité secoue toutes les petites branches neuves. Il faut se rendre à l’évidence ! Monsieur et Madame Pie ont décidé d’emménager ici. Il faut les voir aller chercher des petits bouts de bois mort, les rapporter au lieu élu, les comparer, les échanger.

Couple de pies

Les va-et-vient incessants, les gestes précis, leur communication évidente font que le petit déjeuner dure très longtemps. Impossible de détacher les yeux de ce couple d’oiseaux magnifiques. Impossible de cesser de suivre leurs mouvements, les visibles et les invisibles. Car nous n’avons pas localisé le nid : il est caché par les feuilles déjà bien avancées et touffues à cet endroit, on dirait de la salade. Mais nous assistons au ballet de la cueillette des bûchettes ; nous devinons l’entrelacs, le tricotage auquel se livrent nos oiseaux. Sur la photo de gauche Monsieur Pie montre sa
trouvaille à Madame. “Qu’en penses-tu ?”.
Il fait très beau. Elles travaillent sans relâche. C’est un plaisir étrange de les voir s’affairer. D’où vient-il, ce plaisir ? De voir des animaux faire ces gestes rationnels ? De voir deux bêtes travailler ensemble à l’élaboration d’un objet ? Et l’idée que bientôt cette construction sera achevée me remplit de joie. Mais je réagis là en occidentale : pour l’instant, le nid est en travaux.
Pies luisantes
Noir et blanc dans chêne vert
Bientôt un nid plein

 

 

Les photos sont de Christian Destandau (petit-déjeuner de 9h30 à 11h00). Il y en a d’autres mais il fallait choisir. Pour la musique, j’avoue que j’aurais pu faire plus original, mais j’adore cet air : Rossini, c’est le printemps. Sinon, il y avait un groupe de rock médiéval Les Pies… Je n’ai pas osé. Allez, au boulot !

0 Shares:
Choisissez de suivre tous les commentaires ou seulement les réponses à vos commentaires
Notification
guest
9 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Vous pourriez aussi aimer
Lire la suite

Rencontres

Les grues, les photos de marc Riboud, les chats de l'Abeille : quel mezcla !
Lire la suite

J’épie les pies

Quand l'espionnage des pies prend beaucoup de temps, qu'on voit plein de mouvements et de formes, qu'on attend sans attendre vraiment une éclosion qu'on ne verra peut-être pas tandis que le printemps pousse sa verte chansonnette.