Poèmes anciens

Quelques textes extraits du recueil Six petites perdrix… paru aux éditions du Greffier en 2010

Durant la nuit et son convoi,
Juchée sur l’armoire
L’enfance nous regarde :
Son œil frise… elle déroule sa soie tiède et notre déroute.

Soudain, l’angle vif d’un souvenir
Son éclat d’ardoise

Dehors,
Entends-tu le froid aboyer ?

Capeyron décembre 2009

Tango

Dans le ciel, il y a du tango
Nous-même arborons des teintes mouvantes
Et suavement changeons de pied
Lascifs, nous tirons notre archet jusqu’au bout,
Lentement, comme pour tuer
Retournant d’un coup le couteau contre nous :
Folie chaloupée

Chaloupe folle enlacée par le vent

Bordeaux, juin 2006

Voyageurs lents

Voyageurs infiniment lents, nous serpentons,
délaissant les grasses terres rouille.

De souples buses nous guident dans le giron des montagnes,
nous déroulent les lanières glacées
des ruisseaux.

Parfois, dans le bras plié des rivières,
d’acrobates maisons encochent la roche.

Saint-Projet de Cassaniouze, 28 décembre 2000

0 Shares:
Choisissez de suivre tous les commentaires ou seulement les réponses à vos commentaires
Notification
guest
6 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Vous pourriez aussi aimer

Fatigue

Fatigue   Sous le plomb de l’air, du nerf à vif. Une impatience crispe les gestes. L’indécision fait…