Peur, moi ? Oui, très.

Ces partis qui montent

Le problème avec eux, c’est qu’ils ne doutent pas. Avec leurs devises pleines de Patrie, de Droit, de Nation, et même de Famille, ils grignotent de gros bouts d’Europe. J’ai découvert le parti croate du droit dont le patron pose en costume d’oustachi, ce nauséabond parti pro-nazi qui a pratiqué durant toute la deuxième guerre mondiale une politique génocidaire contre les juifs, les serbes et les tziganes. Nous avons aussi le parti pour la liberté (PVV) aux Pays-Bas, le Vlaams Belang en Belgique, la ligue du Nord en Italie et le parti de la liberté (FPÖ) en Autriche. Il y a aussi le délicieux jobbik de Hongrie dont le patron peut tout et ose tout… Vous en voulez d’autres ? Le charmant aube dorée, notre f. n. etc. Prenez chaque pays d’Europe – je ne parle que de l’Europe – et vous trouverez un parti qui monte qui monte qui monte et qui prône la xénophobie, le repli identitaire et un nationalisme autoritaire.

Désolée d’être alarmiste mais ça m’effraie. J’essaie de comprendre les raisons de ces succès. Je pense à mes parents qui se sont battus contre le nazisme et je me dis “Déjà ? Ils sont de retour ? Qu’avons-nous compris ? Qu’avons-nous retenu ?”

Un expert (?) disait l’autre jour qu’il faut leur parler sinon ils dégainent leur fameuse arme de victimisation. Mais avons-nous encore le choix ? On ne peut faire autrement : ils sont déjà là et il faut faire avec leurs représentants.

Ce billet est incomplet, je ne suis ni historienne ni politologue, mais ce que je vois et entends me glace. Surtout quand de très jeunes gens expriment fermement et sans états d’âme des propos d’une violence sans borne… et avec le sourire. Alors je vais apposer deux images :hongrie-jobbiket pour vous quitter sur un sourire, ma première capucine, née il y a quelques jours :

capucine d'avril
capucine d’avril

P.S. : je n’ai pu mettre de majuscules à certains mots, même s’ils sont jolis ; et la capucine est nettement plus grosse que ces brassards de jobbik ! Pas le cœur pour mettre de la musique… ou alors Le Temps des cerises et chanté par le magnifique Ogeret

0 Shares:
Choisissez de suivre tous les commentaires ou seulement les réponses à vos commentaires
Notification
guest
4 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Vous pourriez aussi aimer

Noam Chomsky

Trop fort Noam ! Et les charmantes petites fleurs bleues de mardi 8 sont bien loin…Mais le texte…

Olybrius

  [Précision sur le blog de Brigitte Giraud : on me dit que le lien http://paradisbancale.over-blog.com/ ne marche…

RIEN

À peine pouvoir allumer l’ordinateur : chauffe et fait du bruit. Seule musique à écouter : de l’eau…