Maupassant le regardeur

maupassant.jpg

Trois seules choses sont vraiment belles dans la création : la lumière, l’espace, l’eau (Une vie).

L’homme était obsédé par le regard, lui dont les yeux lui causeront tant de misères. Dès 1880 – il a alors 30 ans – il confie à son maître Flaubert les soucis que lui cause son œil droit atteint de paralysie de l’accomodation. Et ça ne fait que commencer.

L’écriture est une question de coup d’œil : ” Je crois que pour produire, il ne faut pas trop raisonner. Mais il faut regarder beaucoup et songer à ce que l’on a vu. Voir : tout est là et voir juste. “  Pourtant, notre homme n’a rien d’un contemplatif ! Fort et hardi, il pratique la marche, la natation, le canotage, la voile avec passion. Il suffit de lire le beau texte d’Apollinaire pour s’en convaincre. http://www.maupassantiana.fr/Documents/articles_bio_Culturephysique.html Courbet-Vague.JPG

À Etretat, il débusque Courbet en planque derrière la fenêtre de sa cuisine en train de peindre La Vague (1869) : ” Un gros homme graisseux et sale collait avec un couteau de cuisine des plaques de couleur blanche sur une grande toile nue ” (La Vie d’un paysagiste).

Dans un magnifique article (” Je suis avant tout un regardeur ” Magazine littéraire n° 310 mai 1993), Alain Buisine avance la théorie suivant laquelle la représentation chez Maupassant témoigne d’une véritable présence du réel et simultanément de son effacement, de sa disparition.

« Pourquoi donc cette souffrance de vivre ? C’est que je porte en moi cette seconde vue qui est en même temps la force et toute la misère des écrivains. J’écris parce que je comprends et je souffre de tout ce qui est, parce que je le connais trop. »

L’impressionniste quasi aveugle et halluciné et le réaliste, photographe précis, cohabitent, jusqu’à devenir fou. Pauvre, pauvre Maupassant.

vague 2Voir clair, c’est voir noir . Valéry

P.S. : J’ai déjà parlé de Maupassant il y a un an : l’article Fécampois, fécampoises évoquaient son rapport avec la musique, avec le son et l’oreille pour être plus précise.

0 Shares:
Choisissez de suivre tous les commentaires ou seulement les réponses à vos commentaires
Notification
guest
4 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Vous pourriez aussi aimer
Lire la suite

Et si on riait ?

Comme des idiots, comme des enfants fous, même si et surtout puisque  rien n’est drôle, au fond. Rire…
Lire la suite

Encore heureux…

Pas en dessous (36ème), pas au dessus : juste à côté pour voir en oblique ce qu'il y a de passionnant de magnifique, de petit comme un champignon ou d'immense comme le ciel... Un tango.

Pintades

Tout a démarré avec la pintade, en portugais pintada qui signifie poule peinte… Que lis-je à ce sujet, dans…