Les labiales, billet badin

bébé papillon
les lettres pour les lèvres

Une berceuse, bien sûr ! J’avais d’autres très belles versions – la version Hélène Grimaud est tronquée et c’est insupportable – mais j’ai choisi ce pianiste trop oublié.

Allez savoir pourquoi, ça m’intéresse depuis longtemps ces histoires de palatales, labiales, gutturales et autres dentales. C’est d’autant plus bizarre que je détestais la phonétique à l’école !

Et puis, je fais un rêve de bébé et je me réveille, la bouche sur ce mot, bébé, répété, mâché comme un bonbon. Les labiales, c’est régressif ; parce que les M de maman sont des labiales aussi, et même des bilabiales puisqu’on a besoin des deux lèvres pour le prononcer. Quand on dit bébé et maman, on bilabiale, on babille et on boit le biberon. C’est complètement infantilisant, ce truc ! Le B des baisers aussi est aussi bien doux avec le Z au milieu, des baisers de bec… Bec est un mot plus dur à cause de l’explosive – oui, on l’appelle comme ça – de la fin (beK). Certains baisers de bec sont explosifs comme des prises de bec.photonatmoineaux.jpg(Bagarre de moineaux photonat37 – C’est la seule référence que je possède pour cette photo, malgré mes recherches. Que l’auteur se manifeste afin que je m’excuse de mon manque de précision : je souhaiterais le citer s’il m’autorise à publier sa photo)
B, c’est vraiment une lettre faite pour les enfants. En plus, B c’est Beau, Bien, Bon, Bach, Brassens, Brel, Barbara et j’en passe ! Vous en trouverez d’autres, plein… Oh la la chez les écrivains ! Une brochette de très bons B !
Moi, j’enrage parce que les petits enfants ne peuvent prononcer mon prénom ! Le CL du début et le R de la fin, c’est vraiment trop ! Ça donne des prénoms exotiques comme LAIWE ou TIAILE. Une toute petite fille, une seule, l’a dit parfaitement du premier coup et, encouragée par les vivats de l’entourage en délire, surtout moi, n’a cessé de le répéter toute une après-midi. J’étais sottement émue mais cela a créé entre nous une complicité profonde. Salut, Lola ! C’est Claire. Quand tu seras grande, je te raconterai ça.

0 Shares:
Choisissez de suivre tous les commentaires ou seulement les réponses à vos commentaires
Notification
guest
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Vous pourriez aussi aimer

Tout ce que tu as…

Ma filleule m’avait communiqué sa passion pour cette belle chanteuse. (T’en souviens-tu, Cécile ? Talking about revolution) Je…