Les zozos rembobinent

Vu un film, enfin les 3/4, j’ai raté le début… Soyez sympas, rembobinez de Michel GONDRY et me suis bien amusée.  Be kind, rewind, ça sonne mieux !

Au générique, Mos DEF, Dany GLOVER, Jack BLACK (qui n’est pas noir)… Et puis Mia Farrow, plus déjantée que jamais et un passage hilarant avec Sigourney Weather. Le scénario est sans importance, du moins, je crois.

J’ai été sensible à cette histoire de David(s) débrouillard(s) contre Goliath froid et moderne. Et puis, il y est beaucoup question de Fats Waller et j’ai eu cette musique-là dans mon biberon. En très bref, dans un vieux magasin de location de K7 videos VHS, un gars loufdingue et maladroit efface tous les films : seule solution avant le retour du vieux patron – parti pour voir comment marche un magasin “moderne” – refaire des films avec les moyens du bord ! Et quel bord… : des marabouts de ficelle, du papier alu pour faire cosmonaute, des voitures anciennes en carton ! Empire de l’imagination à trois balles et naïveté à tous les étages.

Ça part dans tous les sens et les amateurs d’Ed Wood seront chez eux. Également plein de références à des films cultissimes des années 80.  be-kind-rewind.jpg

Du bricolage attendrissant et de doux cinglés. Rigolade assurée avec en toile (!) de fond, une cinéphilie régalante.

 

 ROBOCOP 

dante__mos_def__smith2.jpg

 

 

 

    Miss Daisy et son chauffeur

 

 

 

 

Jack Black chante en vrai et sa voix n’est pas sans rappeler celle – fantastique – d’Andrew Strong dans The Commitments d’Alan Parker.

Mos Def aussi chante et il a une belle voix… Il a quand même joué dans un épisode de Dr House et c’est une référence, enfin, pour moi.

Mais personnellement, je préfère Fats Waller !

 Quand même, qu’est-ce qu’ils ont dû se marrer !

0 Shares:
Choisissez de suivre tous les commentaires ou seulement les réponses à vos commentaires
Notification
guest
6 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Vous pourriez aussi aimer

Nulle part

Alors c’est un film vide qui parle d’un mec vide… Ça s’appelle Somewhere et c’est Sophia Coppola qui…