Sonia parle de Nina

Sonia Wieder-Atherton
Une musicienne met ses pas dans les pas d’une grande sœur

La radio, c’est vraiment merveilleux !

http://www.francemusique.fr/emission/le-magazine/2014-2015/sonia-wieder-atherton-invitee-du-magazine-09-23-2014-12-00

Et je vous encourage vivement à aller écouter cette émision, concentré de beauté, d’émotion et de silences… Parce que si Sonia Wieder-Atherton joue fabuleusement du violoncelle – quelle voix profonde et précise ! – elle se méfie des mots : on le sent. Ils lui échappent, elle les cherche, quand ils viennent c’est à petit débit, lentement, en tâtonnant pour en trouver la justesse. Mais regardons (et écoutons) comment elle et ses complices se glissent dans l’univers de Nina Simone :

wieder-atherton-c.-Mondino.jpg

Il faut dire que dans l’émission elle parle de Nina à laquelle elle vient de consacrer un album. Elle dit comment Nina Simone, petite fille extrêmement douée en musique (piano) ne fût jamais admise dans les ” grandes ” écoles de musique américaines ; vous devinez pourquoi. Nina en conçut un étonnement et une colère qui l’animèrent jusqu’au bout. Et pourtant quelle douceur dans cette voix ! De la douceur comme une arme. De la musique comme révolte.

Écoutez la petite ritournelle enfantine, cette voix de soie déchirée et ce piano expressif, chantant.

nina-simone.jpg

Je voulais vous en dire beaucoup plus : il y a tant à dire. J’y reviendrai.

Mais je m’en vais tout à l’heure, m’égarer dans le Gard et il y avait urgence à vous faire partager ça. Avec Sonia et Nina, il y a toujours urgence.

0 Shares:
Choisissez de suivre tous les commentaires ou seulement les réponses à vos commentaires
Notification
guest
7 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Vous pourriez aussi aimer
Lire la suite

Naissance d’Erato

Naissance d'un banc-poème, collaboration pour un objet poétique
Lire la suite

Les barques musicales

Quand les barques chantent... c'est toute l'eau qui chante avec. Elles chantent de toutes les couleurs, sur tous le tons, dans toutes les teintes.