Les îles de Lawrence

 http://grooveshark.com/#!/search/song?q=Jacques+Bertin+05+Amiti%C3%A9%2C+claie+ouverte

Dur dur de trouver cette chanson mais je ne voulais qu’elle ! Alors, clic droit / ouvrir / sur le site, démarrer la chanson Amitié, claie ouverte en cliquant sur le titre

Photo Clarisse Mèneret

Photos-Clarisse-043.jpgMes ami(e)s en archipel me font voyager et m’isoler… par la lecture. Une surtout m’offre des livres, livres-îles, livres libres, livres ivres… et ce soir, en revenant par le tramway, j’étais plus seule et solitaire que tous ces gens perdus sur leur petit écran de téléphone, i-phone, smart-phone (mon œil, smart !) Parce que j’étais avec L’Homme qui aimait les îles, une magnifique nouvelle de D. H. Lawrence. (Merci Bib-île)

Le héros, ” notre insulaire ” comme le nomme souvent Lawrence, est saisi par l’utopie de l’île – tout comme l’auteur le fût lui-même – l’île-espace mental qui doit être minuscule pour que l’on puisse prétendre la remplir de sa seule personne … C’est-à-dire l’anti-Tahiti, l’anti île-plaisir, opulence, palmes, danses et douceur, l’île-Gauguin pour faire court. Non, il s’agit plutôt de la recherche d’un dépouillement progressif mais radical afin d’atteindre simplicité parfaite, ascèse et solitude qui préfigurent la mort. Seule une petite île genre caillou écossais ou irlandais (cf. Le journal d’Aran et autres lieux de N. Bouvier) permet cet isolement, ce désert intérieur, cet esseulement.

Mais même les îles aiment se tenir compagnie entre elles. La condition humaine, en quelque sorte.

David H. Lawrence – L’homme qui aimait les îles – Arbre Vengeur

Les phrases en italique sont extraites du livre.

Ni Tahiti, ni caillou irlandais, voici ” mon ” île :

Ouatée par la brume, à peine perceptible,

L’île devient une confidence

Mais sa solitude, en cet instant si semblable à la nôtre,

Se fait douce et modeste

Et l’échange impalpable entre ceux des bateaux qui passent

Et ceux de la berge

Glisse, s’effile et restera secret […]

L’Herbe juin 2001

0 Shares:
Choisissez de suivre tous les commentaires ou seulement les réponses à vos commentaires
Notification
guest
6 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Vous pourriez aussi aimer

ANDANTE

Andante du verbe Andare. Aller, cheminer à pas égaux, veut dire, sur tout pour les Basses Continues, qu’il…
Lire la suite

” Le jour de la nuit “

La nuit vraie. La nuit où s'il n'y a pas de lune, on ne sait où l'on marche, du moins au début. Se défaire des lumières envahissantes et nuisibles. Place à la nuit noire ! Place aux étoiles !

Écritures de l’eau

L’eau calligraphie. Elle écrit. Les oiseaux comme nous hiéroglyphent, avec leurs pattes. Nous déchiffrons le tout, vaguement. Les…