Paisible dimanche

Beaucoup (trop) de casseroles bouillantes sur le feu. On se calme. On arrête tout. On ne réfléchit pas. On lâche. On redescend vers l’humilité. On lit des haïkus, autant de fleurs au jardin, de petits bijoux déposés là, de coquillages sur la grève… Trêve. Rêve bien plus réel que le réel : je me fais croire que je parle japonais !

 

Haiku.IMG_0002.jpg

Luo-Pin.jpg

Luo Pin 1733-1799

On se sent très proche de la fourmi, c’est-à dire Tout et Pas grand-chose. On marchote sur ce dimanche même pas morose. On attend on ne sait quoi. Et ça arrive.

 

0 Shares:
Choisissez de suivre tous les commentaires ou seulement les réponses à vos commentaires
Notification
guest
6 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Vous pourriez aussi aimer

Hourrah l’orage

Signes annonciateurs, chaleur accablante ! Ahhhh les beaux nuages gris anthracite… Ohhhh les beaux éclairs verticaux et zigzagant……
Lire la suite

Rose des vents

Et voilà, il suffit de quelques jours décoiffés pour que j’abandonne les écrans et me lance à la…