Les humeurs cardinales

Moi, l’humeur que je préfère, c’est la mélancolie parce que les trois autres… elles ont des noms très beurk ! Enfin, quand je dis que je préfère, c’est façon de parler… Ça m’est familier.

 La mélancolie, c’est une fleur très violette, presque noire. C’est encore une douceur affreuse qui s’empare du regard intérieur et qui rendmelancolie_hopper_thumbnail.jpg tout très fatigant et fatigué. Saint-Jean-Baptiste-de-G.-de-Saint-Jean.jpgIl y a longtemps, c’était un péché car elle détournait de l’adoration de Dieu : normal, on ne pense à rien quand on est mélancolique et qu’ on traîne son profond ennui de vivre. Regardez ce pauvre Saint Jean, c’est sûr qu’il n’est pas du tout joyeux, voire carrément découragé ! Même ses pieds angoissent ! St Jean Baptiste / G. Saint Jean  

Plus tard, c’est devenu tendance parce que les artistes l’étaient presque tous (mélancoliques) ; l’ego avait enfin droit de cité : c’était bon pour leur créativité et leur art. Le JE pouvait advenir. Et puis et puis, la médecine est arrivée et a dit : ” C’est une maladie ! “. Rideau et Prozac.

Mais la mélancolie, c’est l’inconcevable et l’inconsolable connaissance de notre finitude ; le taedium vitae, c’est aussi l’irrémédiable lucidité qui pousse certains à jeter l’éponge.

L’anémone et l’ancolie / ont poussé dans le jardin / où dort la mélancolie / entre l’amour et le dédain – Guillaume Apollinaire Alcools

La mélancolique ancolieancolie.jpg

P.S. : J’ai oublié de vous dire que les mélancoliques se tiennent tous le visage dans la main. C’est comme ça… Même l’ouvreuse de E. Hopper (voir en haut à droite), elle n’est peut-être pas mélancolique mais elle s’embête ferme. Enfin, le titre du tableau c’est Mélancolie. 

Muziq ? CH CH… Chopin ? CH CH… Schumann ? CH CH…  Schubert ?  gagné ! Et par le plus grand, s’il vous plaît.

0 Shares:
Choisissez de suivre tous les commentaires ou seulement les réponses à vos commentaires
Notification
guest
6 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Vous pourriez aussi aimer

Blonde

2000 : parution en France de Blonde de Joyce Carol Oates. Pas rien, cette affaire : d’abord le…

Graphophile

– Qu’est-ce que vous faites ? – J’écris – Ben, moi aussi, j’écris, pour les vœux, à ma fille…

Beau Vélo

Taaaaaam palalilalalaladadalam, tidadidadidadam tadidididadidadèèèère : si si ça, c’est l’air, pour les percu, voyez juste dessous ! Répétées 169 fois…

petit message

  Alerte rouge Par un caprice de la machine (et aussi sûrement  une erreur humaine), l’article d’hier sur…