“Je suis venu nombreux…” Billet dissonant

” Je suis venu nombreux ” dit-il dans son discours de réception à l’Académie Française où il est arrivé avec 13 minutes de retard. Ce discours est passablement azimuté ! Il y est question d’auto-tamponneuses, de kabuki, de rock’n roll, de Fellini et de mille autres choses et gens, le tout dans un désordre très organisé… J’aime bien Weyergans parce qu’il est extravagant, même s’il cultive cette extravagance. A-t-on le choix quand on est extravagant ? J’aime ce mot (vous l’aurez noté). J’ai aimé ses premiers livres. Maintenant, j’aime l’entendre en parler.FRANCOIS_WEYERGANS.jpg Quand son dernier bouquin est paru, il explique qu’il avait pensé à Mémoire pleine comme titre. ” Mais Mémoire pleine, ça la fout mal. Royal Romance : ça rime avec Weyergans. “

Dans le rire de certaines personnes, on sent quel courage il faut pour être vivant ! Et quand, comme Weyergans, on est ” nombreux “, ça complique encore. Il faut alors avoir l’art de la formule. Weyergans l’a.

Il n’est pas le seul, heureusement.

Quand je passe des jours et des jours au milieu de textes où il n’est question que de sérénité, de contemplation et de dépouillement, l’envie me prend de sortir dans la rue et de casser la gueule au premier passant. Emil Cioran, Pensées étranglées.

cioran.jpg

Je suis un peu dans cet état d’esprit. Ce soleil me déprime (je rigoooooooole, comme disent les enfants quand, justement, ils ne rigolent pas du tout).

Le compagnon me dit : ” ARRÊTE CIORAN ! ” Je réponds : ” Cioran, j’arrête quand je veux. ” Et je pense ” Cioran est nombreux. “

P.S. : Comme toujours pour des écrivains que j’aime, j’apprends avec étonnement et tristesse, la fascination que Cioran éprouva pour le fascisme.

P.P.S. : DISSONANT m’a paru bizarre parce que SONNER prend deux N… mais non, SONNER , 2 N mais DISSONANT, 1 N. Allez comprendre !

0 Shares:
Choisissez de suivre tous les commentaires ou seulement les réponses à vos commentaires
Notification
guest
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Vous pourriez aussi aimer
Lire la suite

Billet de dendrophile

Vous l'aurez compris, Clarisse et moi aimons les arbres. Ils nous sont indispensables. Elle les photographie avec amour. Je les contemple et reçois leur présence. Merci, les arbres !

Regain

Je ne suis pas emballée par la musique d’Arthur Honneger qui accompagnait le film alors, pour illustrer le…

Un ami essentiel

Bonne nuit à tous ! https://www.youtube.com/watch?v=BUKti_avXfc Pas ” sommaire ” du tout, le vieil ami Jean et quelle émotion…

Pintades

Tout a démarré avec la pintade, en portugais pintada qui signifie poule peinte… Que lis-je à ce sujet, dans…