LA Ville

On a tout dit sur Elle, sur La Ville. Moi, provinciale et fière de l’être, j’y éprouve toujours le vertige des lieux, des couleurs, des lumières, des rencontres !

Petite dédicace spéciale à l’amie qui aime Charles Trenet.

J’y allais pour une pièce de théâtre avec – et grâce à – une amie. Choc total de cette rencontre avec Mireille Havet (lien ci-après) :

http://www.journal-laterrasse.fr/je-serai-abracadabrante-jusquau-bout-2/

J’encourage les parisiens et les provinciaux qui peuvent aller à Paris avant le 29 octobre à se précipiter à La Maison de l’Arbre à Montreuil. Le Monde entier vous tire par le milieu du ventre, écrivait-elle à 20 ans !

Mais mon penchant pour les arbres et les jardins (et donc les oiseaux) trouve à se satisfaire, à Paris. Aux Tuileries, par exemple, Hippomène et Atalante (merci, l’ami érudit qui m’a fait découvrir l’histoire assez marrante finalement) ont bien du mal à courir avec un corbeau sur la main :

P1030437-001

Heureusement, l’ami étourneau, pas si tête en l’air que ça, les encourage et… que le (ou la) meilleure gagne !P1030434.JPG

Voyez, où que je sois, les bestioles sont présentes et ça me rassure, même si ce sont des corbeaux. Les étourneaux sont très beaux et font tout ce qu’ils veulent avec leur chant, même encourager les coureurs en pierre !

Évidemment, bien d’autres choses vues, entendues, vécues à Paris… Pour d’autres billets.

Mais vraiment, Mireille Havet, Abracadabante jusqu’au bout, quelle rencontre !

Donc, devoirs de vacances : lire tout ce qu’on peut sur Mireille Havet, (re)lire l’histoire d’Hippomène et Atalante, où l’on apprend – quelle surprise ! – que les garçons trichent, écouter le chant des étourneaux et toujours, toujours, se promener yeux et oreilles écarquillés.

P.S. : merci à mes pourvoyeurs d’émerveillement.

P.P.S. : je reposte ce billet pour cause de rajout de musique

0 Shares:
Choisissez de suivre tous les commentaires ou seulement les réponses à vos commentaires
Notification
guest
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Vous pourriez aussi aimer

Éclats de Novembre

B. Britten Moonlight un des quatre Sea Interludes. Ce compositeur dont l’âme est d’ailleurs. L’autre matin, c’était comme ça…

Légende dorée

1 Deux lettres, seulement, deux lettres… Pour tout l’OR du monde !              2 OR pour la sueur du soleil…

Danse de chêvre

Les musiques auxquelles vous avez échappé : Capri, c’est fini, la musique de La Petite chêvre de Monsieur…