Nulle part

somewhere.jpg

Alors c’est un film vide qui parle d’un mec vide… Ça s’appelle Somewhere et c’est Sophia Coppola qui l’a fait. Ça parle de la vacuité d’un mec riche, acteur, plein de fric… Tout l’ennuie et c’est très ennuyeux. Je pense que c’est chic, parfois, l’ennui des riches. Ça démarre sur un plan fixe, très très long d’une Ferrari (même pas rouge, noire, c’est plus chic) qui fait des tours : on la voit, on l’entend, puis on ne la voit plus mais on l’entend encore. Ça dure. Le mec fait 5 ou 6 boucles comme ça, avec le joli bruit de la Ferrari. On se dit, il va se passer quelque chose, le mec va se planter. Ben non.

Après, on voit que le mec s’ennuie vraiment parce que des tas de filles pas très habillées défilent mais il s’endort. Il fait sa toilette. Il boit. Il fume. Il mange. Que des trucs passionnants. Après, il accueille sa propre fille parce que la mère s’en va “pour faire le point”. Ils s’amusent bien avec des jouets de riches. Il l’emmène en voyage, il y a une super piscine dans la suite de l’hôtel en Italie. Ce qu’il y a de bien, c’est que personne n’a rien à se dire alors, les dialogues ne sont pas barbants : il n’y en a pas. C’est cool.

Raconter un film vide, ça peut prendre du temps. Le mec – il s’appelle Johnny – sent bien quand même que tout ce fric, ces voitures et même son hélico, ces nanas, ces hôtels, ne lui apportent pas grand-chose. Salauds de riches ! Même l’ennui, ils l’achètent.

À la fin – 1h38 quand même ! – quand Johnny pleure un peu sur son ennui et la vacuité de sa vie, qu’il a amené sa fille à la colo – en hélico, bien sûr – on se dit qu’il va faire quelque chose : du bénévolat ou se foutre en l’air. Pas du tout : il prend sa Ferrari, roule longtemps et assez lentement, parce que c’est limité à 110 kms/h aux USA ce qui est assez c… quand tu as une Ferrari, et un moment, il gare sa bagnole, en descend et part à pied sur la route. THE END.

J’ai bien aimé un ou deux films de Sophia Coppola mais là, vraiment, elle s’est fait croire qu’elle avait quelque chose à dire. Pourquoi ai-je fait un billet sur un film vide ? Parce que je m’ennuie. Allez, je vais faire un tour dans ma Ferrari en écoutant du Vincent Delerm.

0 Shares:
Choisissez de suivre tous les commentaires ou seulement les réponses à vos commentaires
Notification
guest
7 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Vous pourriez aussi aimer

Et Paula Fox ?

Pour Paula, petite hésitation entre une histoire de Petite Renarde rusée (Janacek) et le Fox-trot (c’est le ”…
Lire la suite

Un petit vrac de balcon

Sur le balcon il y a ... inventaire à la Prévert, oui, pré vert. Il en manque beaucoup, surtout les ratons laveurs. Demain, peut-être.