Médecine, éléments et étymologie…

Mais où va-t-elle chercher tout ça ! Un peu new age, mon affaire, j’aime bien, le côté madame Irma ou plutôt le côté monsieur Isidore (de Séville). Notre bonhomme vit dans l’Espagne Wisigothique et mon billet l’est aussi (gothique). Ça se passe dans les années 500, après J.-C. quand même. Le dit Isidore de Séville – soit dit en passant saint patron des informaticiens, des internautes et de l’Internet et tout ça puisqu’il a élaboré une espèce de banque de données – était un immense malin et érudit qui a pensé à un tas de trucs incroyables, notamment il a théorisé après Hippocrate l’histoire des humeurs ! Tout comme il y a quatre humeurs, il y a quatre éléments, et chaque humeur est à l’imitation d’un élément : le sang l’est de l’air, la bile du feu, la bile noire de la terre, et le phlegme de l’eau. Il y a [donc] quatre humeurs et quatre éléments qui [permettent une bonne] conservation de notre corps. Dessous à gauche Arcimboldo Allégorie de la la Terre

Arcimboldo-elements-terre.jpg

4 éléments : on sait ça. 5 pour les chinois qui à l’AIR, au FEU, à la TERRE, à l’EAU, ajoutent le BOIS. Mais aussi 4 saisons, 4 âges de la vie, 4 registres de voix4humeurs.jpg et tout correspond. À vous de retrouver les passerelles. À droite : Louis Finsen Allégorie des quatre éléments, 1611

Ce que j’aime le plus chez Isidore, c’est son histoire d’étymologie par assonnance : ça vaut son pesant de cacahuètes !

Isidore de Séville (560/70 – 636) aurait même fait de l’étymologie et de la sémantique spécieuses jusqu’à dégager la fonction de la saveur des vocables qui de la lexicologie glissa vers la contextualité idéologique. Ainsi mulier signifie t-elle que la femme ne peut être que molle en rapport avec sa mollitia dominée par la sensualitas, nature lubrique, lascive à laquelle s’oppose la virtus l’énergie, la force du vir véritable préfiguration du surmâle pataphysique d’Alfred Jarry en préfiguration. Michel Vital Le Bossé Dames de Cour et Poétesses d’Amour «les Trobairitz».

Pour lui, HOMO (l’homme) venait de HUMO parce que Adam avait été fait d’argile (Homo ex humo). Moi, ça me va parce que venir de l’humus – et y retourner – je trouve ça écologique. Mais le problème, c’est que je suis MULIER (femme) donc molle, lubrique et lascive… et je ne sais pas si j’ai droit au même traitement. Bon, on va dire que je viens de l’air ou de l’eau et que j’y retournerai : ça me va aussi. Sacré Isidore, va, on te pardonne !

Arcimboldo Allégorie de l’Air

l'air arcimboldo

0 Shares:
Choisissez de suivre tous les commentaires ou seulement les réponses à vos commentaires
Notification
guest
12 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Vous pourriez aussi aimer
Lire la suite

Rose des vents

Et voilà, il suffit de quelques jours décoiffés pour que j’abandonne les écrans et me lance à la…

Chant parlé

  Photo Clarisse Mèneret Aujourd’hui, peu de mots. Suis tombée raide en écoutant sur France Musique un chanteur…

Aïe !

En raison d’une défaillance très temporaire du bras gauche, la rédactrice en chef du blog n’est pas en…