D’un Nino l’autre

 

Nino-Rota.jpg

Je parlais de Nino Ferrer en septembre 2011 (224 La ” désabusion ” de Nino) et aujoud’hui j’entends une musique vraiment belle, vaguement familière. Quelque chose sans nom et sans forme s’installe, un souvenir tout embrumé fait son ressac dans la tête. Et puis, tout me revient, c’est le Nino, l’autre, le Nino ROTA compositeur, 170 films dont La Dolce Vita, Rocco et ses frères, Huit et demi, Le Guépard, Roméo et Juliette, Satyricon, Le Parrain, Amarcord et j’en passe et j’en oublie. Mais il n’est pas seulement cela : il est aussi celui qui, sur la recommandation d’Arturo Toscanini, est admis en 1931 – à 20 ans ! – au Curtis Institute de Philadelphie. Il est encore compositeur et chef d’orchestre.

Cette musique que j’entends à la radio, c’est celle de La Strada, spécialement composée pour un ballet.

Je revois aussi un beau visage, celui d’une des plus belles femmes du monde : Monica Vitti parce qu’il a composé pour le film Éclipse d’Antonioni.
MonicaVittiVous souvenez-vous de la petite musique dingue du Casanova de Fellini, lorsqu’il danse avec la poupée automate, un truc étrange comme dans un rêve ?

Vous souvenez-vous du petit air qui n’en finit pas de trotter dans la tête, une douceur presque douloureuse, le thème d’Amarcord ?

Je ne peux pas toutes vous les proposer, il y en a tant ! Qu’est-ce que c’est donc que ce truc tellement italien, ce génie particulier de la démesure et du rire en pleurs ?

Et tout revient, absurde et flamboyant.

Voilà, c’est fini, ils sont passés, ils s’éloignent sur la route emportant nos rêves dérisoires…

 

P.S. : Galliano n’est pas le seul à avoir été inspiré par Nino Rota : Catherine Ringer lui a également consacré un spectacle

0 Shares:
Choisissez de suivre tous les commentaires ou seulement les réponses à vos commentaires
Notification
guest
4 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Vous pourriez aussi aimer
Lire la suite

Les minuscules

Je l'écrirai en minuscule, ce billet sur les petits de tous règnes et ce sera un monde MAJUSCULE. Small is beautiful !

Arrivée Hiver (Série météo)

http://www.youtube.com/watch?v=3hGpjsgquqw&feature=related J’ai beaucoup cherché pour mettre uniquement la musique de L’air du froid (Purcell / King Arthur) : n’ai pas…
Lire la suite

À la va comme j’te pousse

Quand on tremble - mais pas de froid - parce qu'un printemps prématuré fait peur. Parce qu'on aime que les saisons restent à leur place et bien proportionnées.