L’œil de Dieu et les icebergs à rayures

Est-ce d’avoir côtoyé les réalisateurs mystiques (cf. billet sur Tarkowski) ? Je retrouve cette image appelée L’œil de Dieu assortie d’un affligeant blabla que je vous épargnerai.oeil-de-dieu.jpg

Donc, Dieu a L’œil – puisqu’il semblerait qu’il soit borgne – BLEU ! Y en a marre de la suprématie des yeux bleus ! Si Dieu lui même s’y met… Il nous reste à espérer qu’il fera gaffe à la paille qui pourrait entrer dedans, sauf qu’à cette échelle ni paille ni poutre ne comptent.

La nébuleuse de l’Hélice (dénommée parfois l’œil de Dieu) est une nébuleuse planétaire située dans la constellation du Verseau, à proximité du Poisson austral. De la poésie partout, surtout en astronomie : c’est une nébuleuse. Elle verse de l’eau à son pote poisson qui n’est pas du coin vu qu’il vient du sud et c’est pour ça qu’il a soif. Les constellations se racontent l’histoire merveilleuse d’Elvis P. qui croyait tant aux OVNI qu’il chantait : l’OVNI TENDER, l’OVNI TRUE. Et dans l’espace, ça slow à qui mieux mieux.

Mais il y a plus fort ! Si si et ça, c’est sûrement d’avoir côtoyé la peinture abstraite (cf. billet sur Sam Francis) : voyez ci-dessous, deux échantillons d’icebergs à rayures. On ne rêve pas : on est entre le cachalot-forçat, la tranche napolitaineiceberg3.jpg d’antarctique et la baleine-zèbre . Ça délire dur dans la nature et dans le cosmos, ça ose. Ça nous laisse cois, regard extasié, c’est tout et c’est beaucoup.

iceberg-raye-bleu.jpgiceberg-rayures.jpg

Comme promis :

Prochain billet : Lybie 2
0 Shares:
Choisissez de suivre tous les commentaires ou seulement les réponses à vos commentaires
Notification
guest
8 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Vous pourriez aussi aimer

MUSIQUE VOLE !

Arthur Grumiaux – Bach Sonata No.2 in A minor, BWV 1003 (IV. Allegro) [tg_youtube width=”” height=”” video_id=”B_Ab3kZjl8Q”]

Et Paula Fox ?

Pour Paula, petite hésitation entre une histoire de Petite Renarde rusée (Janacek) et le Fox-trot (c’est le ”…
Lire la suite

Les minuscules

Je l'écrirai en minuscule, ce billet sur les petits de tous règnes et ce sera un monde MAJUSCULE. Small is beautiful !