Visage

Élucubrations sur le VISAGE

Le visage : ce que l’on voit… ce qui voit puisque porteur du regard. D’ailleurs le mot vient du latin VIS = vu (que l’on retrouve dans vis-à-vis)
L’on peut dévisager l’autre, l’on peut envisager l’avenir.

Le visage n’est pas la figure. La figure est une forme qui peut être géométrique ou emblématique ou… tutélaire ; c’est une image.

Brancusi.jpgBrancusi La Muse endormie

Ce n’est pas non plus une face encore moins un faciès (suivez mon regard !).
Non plus, le minois ou la frimousse, c’est daté, ça !
Une physionomie : oui, pour l’expression du visage, peut-être. Mais ça sent la science.
Alors, un visage, qu’est-ce que c’est ?
C’est la margoulette – qu’on se casse  –  ?
C’est la binette – qu’on a drôle ?
C’est la tronche – qu’on fait drôle (cf. tu fais une drôle de tronche ! )
C’est la bobine, la bouille, la fiole, la poire ?
Nooooooon… c’est pas la gueule, quand même ? 
C’est pas la femme de Bertrand, pas la femme de Gontrand ni celle de Théophile, refrain célèbre.
Non, le visage, c’est ce qui parle pour quelqu’un, tout comme les mains…
Visage mobile ou immobile, figé ou mouvant, ridé ou tout lisse.
Un groupe célèbre, au centre, vous avez reconnu…. Autour, des visages attentifs, sereins, crispés, des visages présents

CeneIMG.jpg CèneIMG

 

 

Une épiphanie de visages. Ce qu’il y a dans un viseur. Une mise en scène de visages. Un scène. Une Cène.

Grece.IMG_0002.jpg
Et puis, dans sa folle pureté, l’extrême du visage : un ovale, un menton, un nez, un cou. Une ébauche de sourcils.
On sait qu’il y a quelqu’un.
C’est l’absente présence.
C’est l’abstraction.
On est en Grèce, entre 2800 et 2300 avant le Christ.

Allez, youps tra la la la.
Regardez bien les visages autour de vous. Lisez les. Lisez vous.

Et pour remercier Martin de l’image hellène, un p’tit Trenet, ça fait pas de mal. Et pardon pour les zimages, c’est la seule version que j’ai trouvé.

0 Shares:
Choisissez de suivre tous les commentaires ou seulement les réponses à vos commentaires
Notification
guest
4 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Vous pourriez aussi aimer
Lire la suite

Ma chère Claire

Deux ou trois choses que nous aimons d'elle, Madame CLAIRE BRETÉCHER (nom que peu de gens prononcent bien). Exercice d'admiration
Lire la suite

Autour du bleu

Il y a des couleurs qui font jaser (jazzer). Le BLEU - qui n'est pas ma couleur préférée si l'on peut en avoir une ! - est riche à foison d'histoire, de symboles, de déclinaisons. On n'en fait pas le tour (zut, j'ai oublié les potiers de Safi !)
Francisco_de_Goya_y_Lucientes__Fire_at_Night
Lire la suite

Alerte rouge

Peur et compassion pour le vivant qui brûle. Pour la première fois, dans l'ère moderne, un pays tout entier est ravagé par le feu : cette apocalypse parle à ce qui, en nous, reste fragile, la croyance en la toute-puissance de l'Homme. C'est la revanche de la nature bafouée.