Le bisou et les câlins

Vous voyez ?
Pffff les bisous…

Il y avait le délicieux Baiser d’Alain Souchon, plein de chansons avec Embrasse moi mais j’ai préféré Zoubizoubizou MO-NU-MEN-TAL

Frisquet oblige, le saison est aux bisous, câlins et autres agaceries réchauffantes. Il y en a partout ! (Cf. dans la presse : La câlineuse professionnelle à 45 € de l’heure, la Veste à câlins qui gonfle en fonction de l’amour que les gens vous porte sur facebook (!) et tous les articles sur le bien-fondé des relations très affectueuses et leur impact sur la santé). 

Vous voyez ?

Et je pense à cette mode très répandue du bisou, à ceux qui pratiquent, à ceux qui résistent, à ceux qui se résignent, à ceux qui subissent. Le vigoureux shake-hand que rien pourtant ne remplace semble démodé. Les gens s’embrassent dès la première rencontre, parfois même au tarif de quatre bises ! Cette coutume est plus répandue chez les jeunes, hélas imités par les seniors qui ne veulent pas être en reste. C’est une catastrophe ! Je connais des personnes qui soit passent un temps fou à faire la tournée des bisoux en arrivant au boulot, soit qui ont décrété d’entrée de jeu : moi, je ne fais pas de bises. On trouve les deux écoles.

Moi qui ai les pommettes plutôt saillantes (les anglais disent d’ailleurs “os de la joue”), cela donne parfois des collisions pas affectueuses du tout ; sans parler des accidents de lunettes ! Car le bisou, ce n’est pas embrasser la joue avec les lèvres : c’est une rencontre des visages au niveau de la joue avec la bouche qui fait le bruit dans l’air. Je rencontre parfois – et je leur en suis presque reconnaissante – des personnes qui ont un mouvement de recul, genre j’-embrasse-pas : c’est presque un soulagement doublé d’une vague honte de n’avoir pas simplement tendu la main ou fait signe de la têteRésultat de recherche d'images pour "Images avec bisous"

J’ai remarqué que pour “naiser” encore la chose, on remplace parfois le S par un Z (moi-même…), c’est plus doux et pis on met des X à la fin du mot, plein, parce qu’il y en a toujours plein ! Et xxxx en anglais c’est bises, ça va plus vite. Ça fait un peu illettré mais c’est rapide.

Autre chose : on ne termine plus les courriers par Tendres baisers. Je connaissais un petit garçon – il se reconnaîtra – qui terminait ses lettres envoyées de la colonie de vacances par un somptueux Brosses Grises.

P.S. : J’avais renoncé aux vignettes mais j’en ai trouvé de si laides que je craque : je vous en demande pardon et vous envoie de gros bizouxxxxx.

0 Shares:
Choisissez de suivre tous les commentaires ou seulement les réponses à vos commentaires
Notification
guest
6 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Vous pourriez aussi aimer
Lire la suite

” Une boussole des possibles ” 1/2

Quand certaines personnes vous aident à réfléchir plus " sérieusement " sur ce qui se joue en ce moment. Des notions complexes examinées avec intelligence : je me sens moins bête.
Lire la suite

Adam, Nina et Paolo

Des artistes : pianiste, chanteuse-pianiste, acteurs Pour tous les goûts !