Griboulées, salade d’appartement et autres cabirioles

Du vrac où je salue fleurs, poètes, musiciens et… salade.

Je découvre la consoude. Vous la connaissiez, vous, la consoude – j’ai presque envie d’écrire “qu’on soude” ? D’après le botaniste, cette plante a des dizaines de vertus – entre autres cicatrisantes comme son nom  l’indique (consolidare en latin) sur brûlures, lombalgies et autres entorses mais pas sur plaies ouvertes – et quelques défauts, un peu d’alcaloïde par exemple. Mais ce qui m’a émue, c’est son changement de couleur : quand elle est toute jeune, la fleur est violette parce que c’est une couleur que les butineurs ne voient pas donc ils passent à côté sans la voir et l’ignorent.

La jeune consoudre
La jeune consoude

Puis quand le temps est venu et qu’elle a mûri, elle vire au bleu et ils peuvent venir, se gaver et polliniser tant qu’ils veulent, les butineurs ! Je suis comme ça, j’ai des joies simples : cela m’enchante.

consoude prête à consommer
Consoude prête à consommer

À propos d’enchanter, j’entends le vieux fou chantant que je ne reconnais pas d’abord ; je reconnais du japonais, ça c’est sûr. Mais c’est sa voix pourtant et une de ses chansons… Eh bien oui, c’est lui : il y a longtemps que les poètes ont disparu… en japonais. Une merveille que je dédicace à Martin. Et je vous rassure, les poètes n’ont pas disparu. J’en connais : ils se reconnaîtront. Et les enfants ne sont pas en reste :

Sur l’arc-en-ciel
En émerveillant les couleurs
Glisse le soleil     Elsa 7 ans

J’ai enfin envie de vous faire partager mon expérience de salade (piquée sur la toile, l’idée, pas la salade) : prenez une romaine (mais ça marche avec les autres), coupez le pied et mettez le dans un verre. Vous allez voir grandir à partir du cœur et à vue d’œil des petites pousses. Et pouvoir vous régaler en cueillant vos feuilles. J’ai mangé hier, après 6 jours passés dans son verre, ma première salade élevée en appartement : c’est magique !

MA salade

 

[Rien à voir mais indispensable pour moi : hommage à M. Harnoncourt qui est parti. Je ne mets pas de musique : j’en ai plein la tête, plein le cœur. J’ai grandi avec lui en musique. Juste un grand salut et un plus grand merci encore.]
0 Shares:
Choisissez de suivre tous les commentaires ou seulement les réponses à vos commentaires
Notification
guest
10 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Vous pourriez aussi aimer

Ressemblances

Ce serait une longue histoire de vous expliquer ce choix musical. Souliko, Anna Prucnal qui ne ressemble à…