Mamounia d’avant

La Mamounia existait avant le tourisme de masse ! Na !

Me font rigoler avec leur Mamounia rénovée… Me font marrer, ouais. Ce n’est pas pour faire mon intéressante mais la vieille Mamounia, je la connais bien ! ” Mon ” Conservatoire de Musique était à deux pas.

Expliquer aux néophytes : Mamounia.jpgil était une fois La Mamounia, palais érigé dans de sublimes jardins à Marrakech et offert en cadeau de noces à Mamoun par son père. Photo ci-dessus : ce n’est quand même pas celle que j’ai connue mais je suis convaincue que ma féerie est plus proche de celle de Mamoun que de l’hôtel clinquant d’aujourd’hui !

Dans ce décor-là, que voulez-vous, le spa, la piscine chauffée (!), la salle de sport, ça tue la magie !marrk.jpgJe sais bien que ça fait un peu cétémieuavant… Mais ça n’est pas ce que je veux dire : ce qui est prodigieusement agaçant, c’est que tous ces gens indispensables du tourisme, du pipeul, du beau monde, du fric pour faire court, font toujours comme s’ils avaient inventé les endroits, comme si les lieux commençaient à exister dès lors qu’ils posent leur important regard dessus, comme si les choses n’avaient pas une vie avant eux. Alors qu’ils les tuent.

Eh bien je vous l’annonce solennellement : la Mamounia existait, je l’ai vue ; enfant, je suis allée avec mes parents boire du thé à la menthe et manger des cornes de gazelles et des chebbakia… C’était peut-être pas mieux avant mais ça existait. Et je pouvais y aller au moins ! C’est dingue, non ?

WinstonChurchillmarrakesh.jpg

Tableau de Winston Churchill : il peignait beaucoup à la Mamounia. Il avait une vue sur l’Atlas qui l’apaisait.

churchill-peint.jpg

0 Shares:
Choisissez de suivre tous les commentaires ou seulement les réponses à vos commentaires
Notification
guest
6 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Vous pourriez aussi aimer
Lire la suite

Les boutures

Le jardin des mots et des plantes : ça pousse, ça pousse... Ça bouture.
Lire la suite

” Une boussole des possibles ” 1/2

Quand certaines personnes vous aident à réfléchir plus " sérieusement " sur ce qui se joue en ce moment. Des notions complexes examinées avec intelligence : je me sens moins bête.

Repentirs

Rectifications sur le billet d'hier " Très beau, très loin : merci Martine Dubilé "