J’ai plus de souvenirs…

Les souvenirs : on garde, on jette ?

Je me disais ça : j’ai tellement de souvenirs que je dois être très vieille ! Sans doute parce que j’ai aussi beaucoup de mémoire (faudrait peut-être que je défragmente). Mais quand même… Tous ces souvenirs alors que par moments, j’ai 17 ans. Et dans cinq ans, si j’y arrive, il y en aura encore plus. Mon corps me dit bien l’âge que j’ai : lui, il ne raconte pas d’histoires, pas assez d’ailleurs. Je l’aimerais plus oublieux.

La vieille dame argentine

Tous ces souvenirs font une farandole insensée. Une toute petite fille côtoie la copine de lycée, le petit ami – celui du premier baiser – donne la main à la prof d’espagnol adorée, ma mère en robe du soir joue au tennis avec mon instructeur d’auto-école (lequel ne pouvait comprendre que pour moi droite et gauche étaient indifférenciables, pour la conduite, hein ?), le Mont Toubkal se retrouve à Kamakura et Dubrovnik jouxte Leptis Magna, les vendangeurs se baignent dans le Yang-Tsé Kiang, Montaigne boit un coup avec Cendrars. Un puzzle géant.
Alors, mon ami me dit : c’est pour cela qu’on a inventé la maladie d’Alzheimer. Nous en rions d’autant que lui est très peu encombré. J’ai de la mémoire pour deux mais n’ai pas accès à ses souvenirs. Parfois, il cherche et je ne peux l’aider. Parfois, je peux quand j’y suis présente.
Ce que je sais, c’est qu’il y en a de plus en plus et que le grand ménage se fera un jour. Je sais lequel. En attendant…
Photo de Une et ci-dessus voir : https://www.tripalbum.net/

J’aime la mémoire farceuse : celle qui fait surgir (bonjour l’inconscient) aux moment les plus inattendus, une image, une voix, une couleur, une parfum, une musique presque toujours. Cela m’arrive souvent. Je me demande où était stocké ce souvenir qui ne vient jamais seul ; il a une traîne, comme le ciel *.
Pourquoi certaines personnes ont-elles une mémoire si pleine et vive ? Peut-on se débarrasser des souvenirs encombrants ? Comment bien vivre le présent quand tout fait référence ?
J’ai plus de souvenirs que si j’avais mille ans, disait Charles Baudelaire. Et zut, le poème s’appelle SPLEEN !

Saint Valéry en Caux

*Un ciel de traîne est un état du ciel observé après une perturbation. Il se montre particulièrement changeant et peuvent s’y succéder des averses, des éclaircies et des passages nuageux, voire de l’orage et de la foudre

 

0 Shares:
Choisissez de suivre tous les commentaires ou seulement les réponses à vos commentaires
Notification
guest
23 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Vous pourriez aussi aimer

Charivari

Musique : le Charivari agréable Saison de charivari… charivari charabiesque ! Le joli mot issu du latin caribaria emprunté…
Lire la suite

Billet négatif (mais pas que)

Il faut parfois trouver tout près ou plus loin, quelques instants qui vous permettent d'affronter la réalité. Les oiseaux ou une chanson irlandaise...