Sens dessus dessous ou l’intime sous diktat

Dans la série Coup de gueule

Aujourd’hui, ce qui est dessous et fait pour être vu par un très petit nombre, on le montre et pas qu’un peu. Il en va de même pour tous les aspects les plus intimes de notre vie. Et peut-être faudrait-il dire BASTA ! Ce qui est dessous, contre la peau, ça reste dessous, je ne le mets pas par dessus le pull et le falzar ! Je le montre à mes docteurs comme disait Brassens. Pareil pour mes états d’âme : personne n’a à me dire si je DOIS aimer, à quel âge, qui et comment. L’intime est chassé du privé pour rallier le public, faisant de nous des voyeurs et/ou des exhibitionnistes et tout ça sous la férule des Normes.

7d9418c1e1uv_682.jpgcreate_mini.gif

C’est quand même étonnant qu’on nous dise qu’on doit absolument faire l’amour jusqu’à 80 ans ! Qu’on nous assène que le père est un bon père quand il baigne ses enfants, les torche (jusqu’à quel âge ?) et les emmène au parc 3 fois par semaine. Et la mère ! Qu’est-ce qu’elles prennent, les pauvres femmes : il faut être gaie, branchée mais pas trop (faut quand même que l’ado puisse se moquer un peu d’elle quand elle rame avec son ordi !), séduisante mais pas allumeuse, j’en passe et des pires.

Les modèles, les archétypes, imposés, en vente et bientôt sans doute en location ! Être inféodé à ce point à des journalistes, des “psy”, des coaches, excusez l’expression mais ça me GONFLE ! Ah les familles parfaites avec des bons jobs, de grands enfants qui font de grandes bonnes études qu’on gagne bien sa vie avec, souriants, polis, bien élevés et Bô avec ça, mais BÔ ! Chassons les de nos vies, de nos alcôves, de nos histoires, de nos miroirs. Cessons de les laisser nous raboter le menton et les complexes (d’œdipe !), trifouiller dans notre soutien-gorge et notre inconscient.

Qui a le droit de dire VOUS DEVEZ, VOUS NE DEVEZ MPFo6Ps4oQ6F0001-370.jpgPAS, IL FAUT, IL NE FAUT PAS ? 

Les jeunes mères sont tellement sous la pression médiatique de ce qu’il est bon de faire avec leur bébé et surtout de ce qu’il ne FAUT PAS FAIRE, qu’elles ne savent plus comment être mère seules, par instinct, simplement et du coup elles ne peuvent plus laisser le bébé tranquille : IL FAUT ALLAITER, (zut, dans ce cas, Papa ne peut pas donner le biberon ! ) BAIGNER LE BÉBÉ TOUS LES JOURS, DORMIR AVEC LUI, NE PAS DORMIR AVEC LUI, IL FAUDRA QU’IL S’ASSOIT À 8 MOIS, QU’IL MARCHE À 10 etc.. 

Qu’un psy en mal de reconnaissance publique ponde un livre sur les relations mère-fille et nous allons toutes nous ruer dessus pour lire ce que nous avons raté (très rarement réussi), ce que notre mère nous a fait – ou pas – ce que nous avons fait à notre fille – ou pas – pourquoi nous nous haïssons – si si, c’est obligatoire ! – et combien de fois il est raisonnable de se voir par mois.

On nous dit même qu’on a le droit d’être un peu foufou mais rassurez-vous, on nous dit aussi comment et dans quelles proportions ! Ouf…

Oui BASTA !

NE PENSEZ PAS : ON S’OCCUPE DE TOUT

0 Shares:
Choisissez de suivre tous les commentaires ou seulement les réponses à vos commentaires
Notification
guest
8 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Vous pourriez aussi aimer
Lire la suite

Hors série

Des anniversaires comme ça, avec des fleurs-singes, des hommes-musique... Tous les jours !

Ça nous regarde

Une jeune fillette, traditionnel Deux détails du tableau Jeune fille avec instrument d’astronomie de Jan Gossaert (Mabuse) 1520…