Série “J’ai rien à dire mais j’le dis quand même”

Passer en revues toutes les belles rencontres de la semaine

Mais si, il exagère mon titre : j’ai des trucs à dire, mais des petits trucs, pas un seul gros truc qui prend toute la place – et même déborde – une bonne grosse pensée qu’on peut développer, une émotion grande comme un arbre qu’on peut “aquareller” sans fin… Non, des p’tits trucs qui s’enchaînent pas, qui n’ont ni queue ni tête, des petits bouts de vie, chopés au gré du temps…

  • Une musique qui emballe, qui s’emballe, où l’on entend les castagnettes et les zapateados (martèlements des talons) d’un italien exilé en Espagne, Domenico Scarlatti :

Je mets ici la version piano (pour les allergiques au clavecin, si si, j’en connais) par la Martha : http://www.youtube.com/watch?v=Gh9WX7TKfkI

  • Et puis tous les souvenirs qui reviennent de ces fabuleuses musiques et tout à coup, Marin Marais, Monsieur de Sainte Colombe, Tous les matins du monde.

https://www.dailymotion.com/video/x9pksv

Et toutes Les Ombres errantes, Les Rêveuses, Les Barricades… Ah Musique Musique…

  •  Tous les soirs, depuis quelques jours, montent de l’ouest des belles nuées bien noires : il pleut la nuit. Rien à voir, me direz-vous. Mais je sais qu’aujourd’hui, nous avons vu une jonquille, bien ouverte dans la prairie où le chien galope ventre à terre ou plutôt ventre à l’herbe (trempée, bien sûr).
cla jonq(Photo C. Méneret)
Vraiment important, net et sans bavure. On est toujours reconnaissant envers les gens intelligents, toujours.

 

  • À voir en priorité le film de Mariana Otero À ciel ouvert : une merveille d’humanité, filmée à hauteur d’enfants (malades psychiquement) et de soignants à leur service. Un moment rare.
Je vous avais bien dit que je n’avais rien à dire ; résultat, un billet plus long que d’habitude : je suis bavarde.
0 Shares:
Choisissez de suivre tous les commentaires ou seulement les réponses à vos commentaires
Notification
guest
4 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Vous pourriez aussi aimer

Pintades

Tout a démarré avec la pintade, en portugais pintada qui signifie poule peinte… Que lis-je à ce sujet, dans…

Légende dorée

1 Deux lettres, seulement, deux lettres… Pour tout l’OR du monde !              2 OR pour la sueur du soleil…

Au fou !

Toujours ma vieille obsession des fous qui, comme c’est banal, me fascinent. Entre horreur et attirance, entre compassion…