(Bonnes) Feuilles d’automne

Un film de Resnais sur la mort (ah bon ?), un livre de Pascal Quignard et un mot joli qui rit et pleure

Obligée de mettre le youtube. Pas trouvé la musique toute seule. Du joli, du beau : Carlos d’Alessio Les Bulles – Je vous conseille du même compositeur (India Song etc.) La Valse d’Eden pour le Foutaises ! de Jeunet et d’autres…

Imaginez un peu… du théâtre dans le théâtre, le tout au cinéma ! Le chapeau de la cime est tombé dans l’abîme, et la mise en abyme est d’une virtuosité implacable ! En plus, on revisite Anouilh et Eurydice. Je vous parle bien sûr du dernier (j’espère que non !) film d’Alain Resnais qui m’a enthousiamée : Vous n’avez encore rien vu.

Image associée

Mention spéciale pour Mathieu Amalric : il porte très haut la profondeur et la douceur de la mort. Et pour mes amis garçons qui fondent pour elle  – c’est vrai qu’elle a la grâce – pour Anne Consigny. Courez-y : régal assuré.

Pour les feuilles de papier, n’hésitez pas une seconde avant de vous faire ce cadeau : procurez vous d’urgence le livre épique (et hippique) et barbare de Pascal Quignard Les Désarçonnés (merci Martin). Vertigineux par son érudition mais surtout par cet entêtement à fouiller, à fouailler nos instincts archaïques, nos peurs primitives, à nous prendre par la main et nous mener à côté de la mort, la petite, la grande, tout près de l’abîme et puis peut-être, après…. Il vient nous dire de nous dé-prendre. Citation : Il faut savoir répondre dans le vide. Ce sont les livres. Il faut savoir se perdre dans le vide. C’est la lumière dans laquelle on les lit. Il ne faut répondre aux autres qu’en créant.
Si vous avez envie d’en savoir plus : clic droit ouvrir :

Quant aux feuilles d’arbre, elles commencent à se laisser glisser au sol, en un dernier vol, une chute libre. Et aujourd’hui, j’apprends un mot – chantepleure – et je l’aime beaucoup. S’il désigne un objet – le plus souvent un robinet mais aussi cet objet ci-dessous – on peut aussi le conjuguer et je crois bien que nous chantepleurons tous, même le ciel.arrosoir-aspergeur-terracotta-chantepleure.jpg

0 Shares:
Choisissez de suivre tous les commentaires ou seulement les réponses à vos commentaires
Notification
guest
3 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Vous pourriez aussi aimer

TURNER

Quelle aventure !   Turner – Tempête de neige, 1842 On connaît un peu… on croit connaître. Et…