Hypatie d’Alexandrie

Hypathie d’Alexandrie
Une femme savante : l’histoire finit mal

hypatie-dalexandrie.jpg

Ὑπατία / Hypatia

Mais pourquoi personne ne m’avait dit qu’une telle femme a existé ? Pourquoi ne l’apprends-je qu’aujourd’hui (grâce au commentaire de Jules César sur le billet Bibliothèque de la fin mai 2011) ? J’aurais pu (ou dû) le savoir puisque je lis que Alejandro Amenàbar a fait un film – Agora – sur Hypatie en 2009 et que ce film a remporté un grand succès (?).

La mathématicienne et philosophe grecque Hypathie d’Alexandrie est morte en mars 415, lapidée en pleine rue par des chrétiens fanatiques. Elle est à la fois la première femme mathématicienne connue et la dernière dans la lignée des mathématiciens grecs de l’Antiquité. Dans ces temps-là, qui dit mathématiques dit philosophie et ça, c’est assez beau. Elle est donc aussi cette philosophe intelligente et très instruite qui dirige l’école néo-platonicienne d’Alexandrie au début du Vè siècle et donne de nombreux cours publics.

lapid hypathie

Son succès, sa rigueur intellectuelle, sa franchise déplaisent aux autorités chrétiennes, très masculines, évidemment. Elle est assassinée, découpée et brûlée lors de manifestations manigancées par le patriarche d’Alexandrie, l’excellllllllllent Saint Cyrille. L’Église en a canonisés combien des types de ce genre ? 

La lapidation d’Hypathie

Comme un jeune lotos croissant sous l’oeil des sages,
Fleur de leur éloquence et de leur équité,
Tu faisais, sur la nuit moins sombre des vieux âges,
Resplendir ton génie à travers ta beauté ! 
nous dit Leconte de Lisle en 1852 dans ses Poèmes Antiques.

Et Voltaire, avant lui :
Je me contente de remarquer que saint Cyrille était homme, et homme de parti ; qu’il a pu se laisser trop emporter à son zèle ; que quand on met les belles dames toutes nues, ce n’est pas pour les massacrer ; que saint Cyrille a sans doute demandé pardon à Dieu de cette action abominable, et que je prie le père des miséricordes d’avoir pitié de son âme. Celui qui a écrit les deux tomes contre l’Éclectisme me fait aussi beaucoup de pitié.

Si j’osais… Allez, j’ose :

Je suis sympa,  je ne vous ai mis une version sans les clodettes qui font très mal aux yeux.

0 Shares:
Choisissez de suivre tous les commentaires ou seulement les réponses à vos commentaires
Notification
guest
8 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Vous pourriez aussi aimer
Lire la suite

Ma chère Claire

Deux ou trois choses que nous aimons d'elle, Madame CLAIRE BRETÉCHER (nom que peu de gens prononcent bien). Exercice d'admiration