Quand IV (Série Merci Eugène)

Quand IV

Quand la mer a laissé

Du goémon sur le sable

 

Et que passe une sterne échappée

Aux rochers en escalade

 

Quand l’horizon

Est confus de brume,

D’espoir de soleil –

 

Le souffle de la mer

Ouvre les portes,

 

Fait donner les fonds

D’avant l’autrefois

 

Ceux dont tu sens

Partir les poussées,

 

Ceux-là où nous avons

Nos chambres pour toujours,

 

Pour ce toujours en nous

Comme l’océan. 

Guillevic – Étier 1965-1976

 

0 Shares:
Choisissez de suivre tous les commentaires ou seulement les réponses à vos commentaires
Notification
guest
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Vous pourriez aussi aimer
Lire la suite

Poèmes anciens

Un fantôme d'oiseau, le froid, la lointaine présence et l'humilité de Satie admirablement servies par R. de Leeuw : la saison est à la mélancolie.