L’attente : billet irresponsable

On attend en dansant

Retenir son souffle. Attendre. Attendre, dans une appréhension de tout, que le brouhaha s’arrête enfin. Oui, ce sera pire après. Peut-être. Sans doute. Mais présentement, une nausée, une saturation totale de toutes ces phrases, ces visages, ces mots enfilés à la va comme j’te pousse. Ces coups de gueule, ces débordements, ces insultes, ces exhortations : certains détiennent vraiment des certitudes. Moi j’ai juste des convictions.
Alors, dans une irresponsable envie de légèreté, j’envoie tout valser. Je valse à mille temps. À mille à l’heure. Pour atteindre un vertige sans slogan, sans mot, celui du cosmos si loin et si proche.

Je m’absente de tout et de tous. Je vais vers mes orages d’or. J’y trouverai la liberté des pieds enfin déchaussés.

0 Shares:
Choisissez de suivre tous les commentaires ou seulement les réponses à vos commentaires
Notification
guest
6 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Vous pourriez aussi aimer

Écritures de l’eau

L’eau calligraphie. Elle écrit. Les oiseaux comme nous hiéroglyphent, avec leurs pattes. Nous déchiffrons le tout, vaguement. Les…

De l’air

Toujours par hasard, je découvre ce tableau de Andrew WHYETH et ça me fait un bien fou, donc…

Ressemblances

Ce serait une longue histoire de vous expliquer ce choix musical. Souliko, Anna Prucnal qui ne ressemble à…