Risquer sa vie !

Risque
Mettre les voiles vers la vie !
Risque

Vivre, quel risque ! Toutes sortes de risques, de dangers, de pièges, de choix…  Quel risque y a-t-il à n’aimer personne ? Ce pauvre et triste Bukowski me navre : il n’aimait rien que sa bière ! Je vais m’attirer des ennuis parce que les fans de Bukowski sont légion mais moi, son discours me navre, son travail me navre, sa vie me navre. Bref, il est, (ou plutôt a été) de bon ton d’aimer le soufre pour le soufre. Parce qu’enfin on pouvait parler de p…, de m…, de zizis, de cuites monumentales. Mais ce que ça vieillit mal ! Ce dégoût de soi ! Alors oui, parfois, c’est dur de mettre un pied devant l’autre mais c’est encore plus dur quand on se regarde le nombril. On se prend les pinceaux… dans le nombril ! Je préfère un Gainsbourg qui ciselait l’or de ses mots et de ses notes et n’avait pas peur d’aimer et de le dire. Picole mais crée !
Et puis j’entends une dame à la radio, Toto la Momposina, une dame colombienne qui transforme le mot folklore en conflor (avec fleur) : une voix étonnante, tout un monde lointain, du rythme dans le vif :

Prende la vela, oui mettre les voiles, à la rencontre de la vie, de Jupiter et Vénus qui se tiennent par la main en ce moment dans le ciel du soir et (merci VHM) d’un papillon nommé Greta Oto dont les ailes sont transparentes. Elle est pas belle, la vida ?

0 Shares:
Choisissez de suivre tous les commentaires ou seulement les réponses à vos commentaires
Notification
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Vous pourriez aussi aimer

Les contrastes

Des jours où le calendrier mélange ses pinceaux. Du coup, les couleurs font les folles. Schizophrénie du pays. D’un…

Épuiser le mot

Bon, terminé tout le tintouin, on range les couteaux à huîtres et les toasts, on plie les guirlandes,…
Lire la suite

Billet youps tralala

Des petites choses joyeuses et discrètes - apparition, ténuité, douceur - donnent envie de chanter, même si on en met quelques unes à côté (comme disait un grand pianiste français dont j'ai oublié le nom)

Ah Melina

L’île de Samos Novembre, j’aime pas ! Alors, démarrons le avec de la chaleur, de la fantaisie, la…

Sam Francis

Je m’imagine la  musique comme quelque chose de très loin dans l’espace, qui existe depuis toujours, et qui…